dimanche 29 mai 2011

Norman Arrow

Une jolie surprise à Dieppe.
En plus du "Côte d'Albâtre" que vous voyez ici partir :


j'ai eu la surprise de voir le catamaran rapide Norman Arrow arriver en lieu et place du ferry habituel, dont je ne me rappelle jamais le nom.
Comme on dit, j'étais au bon endroit au bon moment.
Voici donc quelques vues de ce bateau hors du commun que je n'espérais pas voir là.


Long de 112 mètres et disposant de quatre moteurs de 9000 kW chacun, le Norman Arrow atteint la vitesse de 40 noeuds, ce qui lui permet de gagner deux heures et quart sur une traversée de cinq heures et demie.


Une avarie étant survenue lors d'une manoeuvre dans le port du Havre d'où il part habituellement. Il a hiberné à Rouen cet hiver après les réparations et on le voit ci-dessous quittant ce havre de tranquillité, après un passage sous le pont Flaubert qui s'est levé pour la circonstance.


Jusqu'à 1200 passagers peuvent y prendre place et camions et voitures se rangent dans le pont sur 567 mètres linéaires.

Construit en Tasmanie, le Norman Arrow a été livré à Boulogne-sur-Mer au mois de juin 2009.
Après quelques mois sur la liaison avec Douvres, il a été affecté à Dieppe et enfin sur la traversée Le Havre Porthmouth.

Je n'ai malheureusement pas pu visiter ce magnifique catamaran, mais on peut se faire une idée de l'intérieur ici et .
Je le trouve superbe. Hélas, il ne traverse que la Manche...

vendredi 27 mai 2011

Europe de merde !

Ratko Mladić est le symbole de la nation serbe et de son patriotisme.
Les dirigeant actuels de la Serbie, vendus à l'Europe qui se casse la gueule et ruinent leurs peuples, ont trahi leur pays. Ils le paieront tôt ou tard.

Des réactions ici et là.

Depuis quand peut-on accuser un militaire des victimes d'une guerre ?
Le général Mladić servait son pays, agressé par les Albanais soutenus par l'OTAN. A ce moment-là, les dirigeants des USA soutenaient les musulmans contre les communistes. Le vent a tourné ? Ce n'est qu'un ramassis de méprisables racistes menteurs.

Pourquoi tous les gradés de la seconde guerre mondiale ne sont-ils pas en prison ?
Pourquoi les militaires de toutes les guerres ne sont ils pas enfermés ?

Si Ratko Mladić a vraiment un procès équitable, il ressortira du tribunal en héros et j'aurai enfin la satisfaction de voir traîner les responsables des principaux massacres de la planète, qui ont fait des millions de morts, d'handicapés et ont réduit en cendres des civilisations entières, jusqu'au pilori, attachés à leurs armes de destruction massives à l'uranium appauvri, de façon à bien profiter de ce qu'ils font subir aux populations bombardées et à leurs propres soldats, qui meurent des suites de leur exposition aux radiations atomiques des munitions.
A moins que lui aussi, soit assassiné. Préventivement, ils commencent à dire qu'il ne va pas bien.

Que l'Europe commence par regarder ce qui se passe chez elle et amène devant le tribunal Nicolas Sarkozy, coupable d'agression illégale envers la Lybie et qui prémédite avec son complice Barack Obama l'assassinat de son dirigeant, le général Kadhafi sous l'oeil apeuré des autres chefs d'états, terrorisés par l'ennemi numéro 1 du monde.

Je n'en dis pas plus, c'était une mauvaise journée. Je n'avais pas suivi cette désastreuse actualité. J'étais avec ma petite fille pour le cinquième anniversaire de la mort de son père.


NB : Si c'est pour écrire une ânerie, retenez-vous de commenter, ce sera effacé.

jeudi 26 mai 2011

Affaire Dominique Strauss-Khan

Personne ne sait ce qui s'est réellement passé entre Dominique Strauss-Khan et une femme de chambre d'un hôtel Sofitel à New-York.
Les médias inventent, supposent, jettent des titres vendeurs et induisent leurs lecteurs en erreur, car on ne sait rien.
La dérive des réactions à cette affaire est affligeante.

Pour l'instant, il y a, juridiquement parlant, un inculpé et une plaignante or, la presse dit coupable et victime. Certains appellent même à la compassion pour la victime alors qu'ils se fichent ouvertement des 75 000 viols et des 198 000 tentatives annuellement commis en France.

Il y a eu inculpation de DSK mais l'instruction n'a transmis aucun élément. Tout vient de la presse, ce ne sont que des rumeurs.
Qui est donc tellement pressé de voir DSK condamné et mis hors circuit ?
Voilà la vraie question.

mardi 24 mai 2011

Jökulhlaup, novembre 1996

Voilà ce qui s'est passé en novembre 1996 après l'éruption du Grímsvötn et le débordement du lac sous-glaciaire, trop plein.
La vidéo est en allemand, mais parfaitement compréhensible.
Je n'ai pas appris l'allemand et j'ai parfaitement suivi les explications, très bien illustrées par les images.



Pour bien se rendre compte, il faut savoir qu'en moins de deux jours, un volume de 3,6 kilomètres cubes d'eau a été brusquement libéré, chargé de sédiments et d'énormes morceaux de glace arrachés au glacier. Au bout de 20 heures, le débit atteint était plus de vingt fois le débit des chutes Niagara et, au plus fort de la crue, équivalent à celui du Congo.
Des blocs de glace d'un poids allant de 200 à 1 000 tonnes ont dévalé les pentes en rebondissant et se sont éparpillés tandis que la plaine était recouvert d'une couche de sédiments d'une épaisseur de 9 mètres sur 500 km².

La voie rapide qui fait le tour de l'Islande a perdu un tronçon de 10 km, arraché par le flux. Le pont en béton armé-dessus de la rivière Gígja a été balayé comme un fétu de paille et un pont d'une longueur de 900 m sur la rivière Skeiðará a été partiellement détruit, bien que ses fondations à plus de 15 mètres de profondeur, aient été étudiées pour résister au jökulhlaup, qui était attendu depuis l'éruption.

Avant ce jökulhlaup de 1996, les météorologues et géologues qui s'étaient intéressés au phénomène pensaient que les descriptions apocalyptiques faites aux différentes époques depuis l'arrivée des Vikings au IXème siècle étaient exagérées. Depuis 1996, ils se rendent compte que ces récits étaient vrais, ils en ont été témoins.

La route. Image : http://www.vulkaner.no

La chaleur réchauffe la glace, qui fond et l'eau s'accumule en remplissant le réservoir que constitue le lac au dessus de la caldeira. Les suites de l'éruption du Grímsvötn de mai 2011 dépendront donc de la hauteur d'eau accumulée dans le lac sous-glaciaire.
Quelque soit son débit et sa force, il y aura tôt ou tard un jökulhlaup venu du Vatnajökull, les Islandais s'y attendent.

lundi 23 mai 2011

DSK vs Ben Laden

L'ADN parle.

Deux fois qu'on nous avance cette preuve absolue en peu de temps.
Les médias ont tous relayé le passage de Dominique Strauss Kahn à l'hôpital pour des test ADN le 16 mai dernier et le 23 mai à 16h17 (Nouvel Obs) on est encore dans l'attente de ces résultats ?

De qui se moque t-on ?

Pourquoi les laboratoires des hôpitaux New-Yorkais n'ont ils pas demandé aux Navy SEALS de faire ces tests ADN ? Pour Oussama Ben Laden, ils ont eu le résultat en moins de deux heures !

Où est passé le cerveau des journalistes ?
Je n'incrimine pas particulièrement ceux du Nouvel Obs, je m'interroge sur les capacités de raisonnement de toute la presse.
En parlant de couleuvre, celle-ci est de la taille du pipe-line construit à travers les pays envahis par les USA !

En une semaine, combien de manipulations possibles ?
Plus c'est gros et mieux ça passe...

Le Grímsvötn est réveillé.

Le Grímsvötn est un volcan situé au sud-est de l'Islande, sous le Vatnajökull, plus volumineux glacier d'Europe qui couvre 8% de la surface totale de l'Islande. Les principaux voisins du Grímsvötn sont l'Öræfajökull, le Kverkfjöll, et le Bárðarbunga. Je ne vous donne pas la prononciation, les journalistes se feront un plaisir de les bafouiller comme ils l'ont fait avec l'Eyjafjallajökull en 2010.

La principale préoccupation des Européens est évidemment pour leur espace aérien et leurs déplacements en avion et non de savoir comment ça se passe pour les Islandais. Ce n'est pas mon cas alors je vous montre d'abord l'image Islandaise.


Les Islandais ont rentré leur bétail, restent à l'intérieur et portent des masques pour respirer. Ils attendent que l'éruption cesse pour reprendre le cours de leur vie normale.

Il serait intéressant de se rappeler qu'en 1996, ce n'est pas si vieux, l'éruption du même volcan, qui n'avait duré qu'une petite semaine, avait entraîné la rupture du lac du même nom, générant une crue qui avait provoqué beaucoup de dégâts aus infrastructures islandaises. Le mot crue n'est pas approprié, mais le mot islandais jökulhlaup n'a pas d'équivalent français. Un petit rappel des évènements.

Ci dessous, une vidéo prise sur le site de l'Aftenposten montrant l'éruption du samedi 21 mai 2011.



(à suivre)

samedi 21 mai 2011

Mai 2007

En remontant au tout premier commentaire que j'ai écrit sur un blog, j'arrive en mai 2007. Le sujet était la disparition de cette petite fille. Elle allait avoir 4 ans et on ne l'a jamais revue depuis la nuit du 3 mai 2007 où ses parents l'ont laissée pour sortir avec leurs amis.

Madeleine Mac Cann a disparu dans des conditions qui restent encore mystérieuses et j'étais scandalisée (déjà) de voir comment l'enquête avait été bridée et à quel point la presse et les techniques de communication semblaient avoir pris le pas sur la recherche de la vérité.

Le monde semble oublier Maddie comme il a oublié Estelle et Marion et beaucoup d'autres. Ils font les gros titres pendant quelques semaines et sont remplacés par d'autres faits divers.
Je pense souvent à ces enfants perdus et je ne peux pas m'empêcher de penser que d'autres vont disparaître et que nous sommes responsables.

Non, ce n'est pas la vie ! non ce n'est pas une fatalité !
Des parents qui laissent leurs enfants seuls, c'est de la non assistance à personne en danger, même pour un quart d'heure.
Il faut moins de trois minutes à un bébé pour se noyer dans son bain, à un enfant de deux ans pour tirer une chaise jusqu'à une fenêtre, à un inconnu pour faire monter de force un écolier dans une voiture. Aucune famille n'est à l'abri ni d'un accident, ni d'une forfaiture.

Je ne dirai pas ce que je crois qu'il est arrivé à Madeleine . La police portugaise a enquêté comme elle a pu malgré les obstacles qu'elle a rencontrés. L'important, c'est ce qu'a pu ressentir cette petite fille de ne pas avoir le secours de ses parents au moment de sa vie où elle en avait le plus besoin.


Marion

Estelle

Madeleine


vendredi 20 mai 2011

Mai 2008

Il y a juste trois ans, il était tard, je reçus un coup de téléphone me demandant d'intervenir pour éviter à une personne que je ne nommerai pas de se laisser aller au désespoir.
Je ne nommerai pas plus celui qui m'appelait, pris par des obligations familiales.

J'avais ma petite fille et du monde à dîner, ils ont dîné sans moi.
Je suis restée, disons quelques heures au téléphone, à parler avec cette personne que je ne connaissais pas plus que par quelques commentaires échangés sur internet.

Je n'ai pas hésité une seconde. Je sais où sont mes priorités.
Des chiennes enragées s'étaient groupées pour mordre sans retenue, en meute.
Agression en réunion pouvant donner la mort sans intention de la donner, dirait le législateur, qui a un mot pour tout et n'a de solution pour rien.
L'année d'après, mon correspondant trop occupé et le groupe des garces se sont retrouvés, ce qui était franchement déplaisant. Enfin, qui se ressemble s'assemble dit le proverbe.

Il semble que tout le monde a perdu la mémoire de cette soirée. Pas moi. Tout est bien présent dans ma mémoire et compte tenu de ce que j'ai vu et entendu, je n'aurais pas de peine à croire que le passé puisse se répéter.
Certains ne se refont pas, ont le cul entre deux chaises ou n'ont pas le courage de leurs opinions.

jeudi 19 mai 2011

Huit femmes

"Huit femmes" est une pièce de théâtre de Robert Thomas, une pièce policière pourrait-on dire.

Les trois actes se déroulent dans une grande demeure en pleine campagne dans laquelle une famille s'apprête à fêter Noël.

L'une des femmes découvre le maître de maison assassiné. Il a neigé et personne n'a pu ni entrer ni sortir de la maison. L'une de ces huit femmes est donc forcément coupable.

Une enquête commence au sein du groupe. Les langues se délient, des disputes éclatent, des révélations, des trahisons, des secrets jusque là bien gardés ricochent de l'une à l'autre. La fin, plus cruelle encore, après l'étalage de ce que toutes ont déversé au cours de la journée, révèle la vérité.

Avec du recul, l'affaire DSK me fait penser à cette pièce de théâtre dans laquelle tout le monde s'acharne contre un mort et y va de son petit commentaire. C'est la curée. Mais est-il bien mort ?

Si j'avais été à sa place et que je veuille connaître mes vrais amis, n'aurais-je pas été tenté par le rôle du maître de maison ? A suivre.

mercredi 18 mai 2011

Hitler et les bisounours

Depuis déjà un certain temps, lorsqu'on discute un peu trop longtemps et qu'on ne parvient pas à se mettre d'accord sur un sujet, sort sur la table l'une des deux cartes suivantes :




Inutile de dire que les deux signifient juste à peine plus poliment "tais-toi !" avec néanmoins des connotations différentes.

Sortir la carte bisounours exprime de la part du joueur maladroit qui l'utilise qu'il n'a pas d'argument à opposer et que la seule chose qui lui reste est cette carte, qu'il prend pour un atout mais traduit en vérité la médiocrité de son jeu. Il bluffe donc en tentant d'infantiliser son adversaire. Vu de l'extérieur, c'est assez drôle, sauf que la discussion n'est plus possible.

Et puis il y a l'autre, celle du nazisme, d'Adolf Hitler, des camps de la mort, de la collaboration, etc. Généralement avancée par des gens qui n'ont pas connu la guerre, elle fait référence à des évènements qu'il est interdit légalement (j'y reviendrai) de nier. Lorsqu'on débat et que quelqu'un sort cette carte, la discussion a atteint ce qu'on appelle maintenant "le point Godwin" et on considère que la poursuivre est devenu inutile quel que soit le sujet.

Dans ces deux cas, on voit donc dans ces cartes la volonté de terminer une discussion dans laquelle on n'aura pas le dernier mot en assénant à son contradicteur, au choix, qu'il n'a pas les capacités intellectuelles pour en parler, ou qu'il est dans le camp des assassins.

Un peu facile, non ?

La fête de quoi ?

Nous sommes le 18 mai, c'est le lendemain du 17.
Le 17 mai, comme je l'ai souligné dans mon dernier article, est la fête nationale norvégienne.
Il parait que c'est aussi la journée internationale contre l'homophobie. Je l'ignorais jusqu'à aujourd'hui.
Bien sûr, c'est probablement une cause qui passe inaperçue en Norvège. D'ailleurs, le droit à la différence est une chose entendue dans toute la Scandinavie. N'oublions pas que l'Islande est le premier pays dirigé par une femme mariée à une autre femme, Johanna Sigurdardottir. Le parlement Islandais ayant adopté la loi sur le mariage gay à 100% des voix, ce qui mérite quand même d'être souligné.

Je déplore cette esprit de caste. On ne met pas les homosexuels dans une case dite "17 mai", les femmes dans celle dite "8 mars", les trisomiques dans la case dite "21 mars", les plus drôle étant la case "29 février" pour les maladies rares, à maladie orpheline, seulement un quart de jour, ça ne vaut pas plus, et la case "15 juin" ou on nous a collé une journée mondiale contre la maltraitance des personnes âgées qui à mon avis devrait plus relever de la justice que de la commémoration, ce qui est révélateur de l'état d'esprit.

C'est tout les jours que les homosexuels, les femmes, les trisomiques et les personnes âgées doivent être respectés et considérés comme des êtres à part entière avec leur part d'humanité, leurs qualités et leurs défauts.

Pourquoi dans ce cas, ne pas faire d'un jour au hasard qui ne tombe sur rien, le 3 juin ou le 15 juillet par exemple, la journée de l'homophobe raciste et misogyne, râleur et grossier de surcroît ? Bonne idée pour remplacer les anniversaires qu'il oublie égoïstement de souhaiter et une petite vengeance pour beaucoup d'autres, car, croyez-moi, ce n'est pas une espèce en voie de disparition.

*

A ceux qui pourraient me faire remarquer que j'ai laissé, aujourd'hui 18 mai, le drapeau norvégien sur mon image d'en-tête alors que la fête est finie, je répondrai que le 18 mai, c'est ma fête et que je fais donc ce qui me plait... en mai. :-D

lundi 16 mai 2011

17 mai



Jour de fête nationale en Norvège, le 17 mai commémore la déclaration d'indépendance et la victoire du constitutionnalisme, le 17 mai 1814.
Je ne vais pas faire un long discours, je me contenterai de transcrire l'hymne national norvégien ci-dessous. Ja, vi elsker dette landet, oui, nous aimons ce pays. Ils le disent, et moi aussi.

Ja, vi elsker dette landet
som det stiger frem,
furet, værbitt over vannet
med de tusen hjem, -
elsker, elsker det og tenker
på vår far og mor
og den saganatt som senker
drømme på vår jord

Norske mann i hus og hytte,
takk din store Gud!
Landet ville han beskytte,
skjønt det mørkt så ud.
Alt hva fedrene har kjempet,
mødrene har grett,
har den Herre stille lempet,
så vi vant vår rett.

Ja, vi elsker dette landet
som det stiger frem,
furet, værbitt over vannet
med de tusen hjem.
Og som fedres kamp har hevet
det av nød til seir,
også vi, når det blir krevet,
for dets fred slår leir.

Gratulerer med dagen, joyeuse fête !

dimanche 15 mai 2011

En mai, fais ce qu'il te plait, la photo du mois.

Chaque mois, les blogueurs qui participent à La photo du mois publient une photo en fonction d’un thème. Toutes les photos sont publiées sur les blogues respectifs des participants, le 15 de chaque mois, à midi, heure de Paris.
Ce mois-ci, le thème est En mai, fais ce qu’il te plaît !

En mai, il me plait de changer un mirage en rêve.
En rêve... car je suis encalminée comme celui-ci qui fait semblant mais ne quittera sans doute plus jamais Paris.

Aujourd'hui, il me plait d'imaginer que je quitte la Normandie pour la Norvège.
Que je fais le chemin inverse de celui des Vikings il y a 11 siècles et que je retrouve la clarté de l'eau des fjords, la lumière des glaciers et la pureté des paysages, et ça, ça me plait vraiment.

En attendant, venez avec moi, je vais voir ce qu'en mai, il plait à :

A&G, Alice, Anne, blogoth67, Caro, Caro[line], Caroline, Céliano, Céline, Céline in Paris, Chouchou, Clara, Claude, Cynthia, Doremi, Doréus, Dorydee, Ennairam, Fabienne, François, Frankonorsk, Frédéric, Genki, Gilsoub, Godnat, Grignette, Guillaume, Jo Ann, Krn, La Madame, Laëtitia, Benjamin et Jérôme, L'azimutée, Les Caribous-bou-bou, Lululiberty, M, Mandy, Marie, Marion, M'dame Jo, 4 petits suisses dans un bol de riz, Nathalie, Nicopompus & SeriesEater, Nolwenn, Olivier, Onee-Chan, Sébastien, Shandara, Sophie,Stéphane, Stephane08, Tambour Major, Tania, Thib, Titem, Un jour-Montreal, Véronique, Virginie, Viviane et 100driiine.

A bientôt !

DSK out

Evidemment, c'est la nouvelle du jour, Dominique Strauss-Kahn est en garde à vue à NY pour avoir essayé de violer une femme de ménage.

Je dois avouer que ma première réaction a été d'éclater de rire.
C'est ce que je pourrais appeler le syndrome Clearstream.

Ils ont déjà fait le coup à Dominique de Villepin avant la dernière élection présidentielle en plus élégant. En politique, on pardonne plus facilement les trafics financiers que la dépravation sexuelle.
Le procédé a également été utilisé contre Julien Assange pour discréditer Wikileaks aux yeux du public et lui mettre des bâtons dans les roues.

Je ne suis pas une fan de DSK, mais je trouve que le procédé est au ras du sol. Je ne crois pas un instant à cette histoire et l'avenir pourrait bien montrer qu'il s'agit, pardonnez-moi l'expression pourtant bien adaptée aux circonstances, d'un coup fourré.

jeudi 12 mai 2011

Obama parle trop.

La vidéo dans laquelle Obama annonce en août 2007, avant même d'être élu, qu'il irait chercher Oussama Ben Laden au Pakistan, avec ou sans l'accord des Pakistanais.




La maison blanche perd la mémoire ou ils étaient à court d'idées ?
Et s'ils avaient voulu avoir une bonne raison d'entrer au Pakistan, et ce, depuis avant 2007 ?

Patience, la vidéo est assez lente à charger.
Si ça fonctionne mal, vous pouvez la voir sur le site de Reuters :
http://www.reuters.com/news/video/story?videoId=62500&rpc=60

mercredi 11 mai 2011

Courrier

Je viens de supprimer trois cent douze messages reçus dans ma messagerie. Parmi ces messages, aucun spam, aucune publicité. De vrai messages dont j'étais destinataire.

Un courrier de ministre, sauf que je n'ai pas deux douzaines de fonctionnaires sous mes ordres pour m'aider à y répondre.

J'avais du retard dans la lecture, et j'en ai encore puisqu'il me reste soixante-dix sept messages non lus à ouvrir.

Certains sont évidemment prioritaires sur d'autres, et si je passe en moyenne deux minutes sur un message, il y en a sur lesquels je passe plus rapidement et d'autres que je relis plusieurs fois.

Il y a ceux que j'attends avec impatience et que je reconnais parmi les autres. Ceux que j'aimerais tellement pouvoir garder, dans un tiroir d'armoire, entourés d'un ruban bleu, et que je brulerais un par un après les avoir relus encore avant de les poser doucement sur les tisons.
La flamme jaillirait alors, jaune et claire, laissant s'échapper des mots, des souvenirs, des sourires que je n'oublierai sans doute jamais.

justice a été faite, sans majuscule.

B. Obama :

«Justice a été faite. Et je pense que toute personne qui s'interroge sur le fait que l'instigateur d'un crime de masse perpétré sur le sol américain n'a pas eu ce qu'il méritait a besoin de se faire examiner»

Alors, ont besoin de se faire examiner tous ceux qui croient en la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen et la respectent, monsieur Obama. Nous ne sommes pas dans une jungle, entre singes sans éducation. Nous sommes des êtres humains et nous vivons au vingt et unième siècle.

Je fais partie de ceux qui ne croient pas en votre terreur fabriquée et à votre raid made in Hollywood à Abbottabad. Nous ne sommes plus à un mensonge près. Ce sont maintenant vos déclarations qui sont choquantes et montrent à quel point vous méprisez vos semblables, ceux qui vous ont élu et vous ont fait confiance et que vous trompez, comme l'a fait votre prédecesseur.

Y aurait-il d'un côté les fous et de l'autre les assassins ? Et bien, sans nul doute, par vos actes et par vos paroles, nous savons quel est votre clan.
Nous savons que ce raid est un prétexte pour entrer au Pakistan et que vous payez vos armes avec la sueur des contribuables de votre pays. Nous savons que vous êtes le larbin des banquiers qui étranglent le monde et que vous allez vous damner pour leur lécher les pieds.

Souvenez-vous lorsque les Etats-Unis étaient pris d'une rage anti-soviétique et dénonçaient le goulag et les internements psychiatriques abusifs.
Et bien vous en êtes arrivé au même point, avec les mêmes méthodes, avec Guantanamo, que vous aviez promis de fermer en campagne présidentielle, et cette petite phrase de trop que vous venez de dire.


Note informative à l'adresse de mes lecteurs :
En 1981, Obama a travaillé à Jacobabad et à Karachi, au Pakistan, sous la direction d’un "agent traitant" de la CIA, il s’est ensuite rendu en Inde. A l’époque, suite à l’invasion soviétique en Afghanistan, le Pakistan devait servir de base arrière à la stratégie anti-soviétique de l’Administration Carter, sous la direction du conseiller pour la sécurité nationale Zbigniew Brzezinski. Ce même Brzezinski qui a servi de conseiller diplomatique à Barack Obama lors de sa campagne électorale.

L’attaché de presse de la Maison Blanche, Robert Gibbs, ainsi que d’autres responsables du Service de Presse officiel ont précisé aux journalistes accrédités qu'il était interdit d'aborder certains sujets sous peine de se voir retirer son accréditation.

Sur la liste des sujets interdits, il y a le premier emploi, dans la société Business International Corporation, occupé par Barack Obama juste après avoir obtenu son diplôme à la Columbia University. Une société internationale fournissant des informations économiques et financières et dont le fondateur avait reconnu, en 1977, qu’elle servait de couverture pour des agents de la CIA.

L’Administration Obama a interdit toute publication de documents relative à la période 1979-1981, quand le président étudiait au Occidental College à Los Angeles et travaillait pour la BIC. Toute question concernant la BIC ou son implication avec la CIA est également interdite.

lundi 9 mai 2011

We like war !

Georges Carlin, encore, parce qu'il ne suffit pas de balayer d'un revers de main ce que disent ceux qui ont les yeux ouverts.
Perce que je ne suis pas loin de penser que ceux qui soutiennent les méfaits des USA ne sont pas si aveugles que complices car il faut être enfermé depuis sa naissance pour ne pas être capable de compter leurs innombrables tueries dans le monde et qu'au lieu de se réjouir de ce dont ils se vantent, avoir soit-disant assassiné un soit-disant terroriste pour venger, le monde appréciera le mot qui fait référence à la loi juive du Talion, l'honneur du pays, il faut regarder en face ce que cette opération est en réalité, un raid militaire dans un pays étranger au mépris de sa souveraineté et des lois diplomatiques. We like war !


The Paradigm Shift par Ali-Fredo

samedi 7 mai 2011

Ben Laden est mort.

Ben Laden est mort depuis 10 ans et les services secrets le savaient.
Dans cette vidéo, vous entendrez le témoignage à ce sujet du Dr Steve Pieczenik qui a travaillé 30 ans au service du gouvernement US sous Nixon, Ford, Reagan et Bush Senior. Il est on ne peut plus clair.


part 1 Dr Steve Pieczenik témoigne sur Ben... par hussardelamort

mardi 3 mai 2011

Le mini-show, Obama Ben Laden

Voilà, Gérard Foucher a tout compris.



Merci Gérard, c'est beaucoup mieux quand c'est toi. :-)

La loi du Talion vs Géronimo

"... tu donneras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure."

La Bible, l'Exode,
21,22-30.

La Loi du Talion définit l'importance des représailles dans les religions monothéistes révélées. Ceux qui transgressent les règles de vie en société doivent s'attendre au retour de bâton. Les juifs l'ont écrite, les chrétiens et les musulmans l'ont copiée, bêtement.

La vengeance calmerait t-elle la douleur ?
Certains pensent qu'en l'absence de punition, on aurait une société débridée où la raison du plus fort l’emporterait. N'est-ce pas déjà le cas ?

En prétendant avoir fait éxécuter Ben Laden sans jugement dans un acte prémédité, Obama envoie un message clair :
Les Etats Unis sont au dessus des lois internationales, ils peuvent se permettre de torturer et de tuer qui bon leur semble, où bon leur semble. car, que je sache, le Pakistan n'est pas un état américain, ou alors ça date d'hier.
Il serait temps d'arrêter ce fou dangereux dans son désir de divinité. Il n'est qu'un homme placé là pour faire un boulot, rien d'autre, et il le fait mal.

Je rappelle que Oussama Ben Laden n'était pas poursuivi pour les attentats du 11 septembre et qu'il avait non seulement été accusé sans preuves ni enquête, mais qu'il n'a pas eu la possibilité de se défendre, comme les détenus de Guantanamo que Obama traite de sous-hommes sans que la presse ne réagisse.

Obama ne méritait certainement pas son prix Nobel de la paix et l'avoir après lui doit être considéré comme un déshonneur. Par contre je lui décernerais sans concurrence possible la palme d'or de la plus grosse gaffe de l'histoire, car en choisissant le nom de code Géronimo pour désigner l'ennemi public n°1 des USA, il viens de faire dresser l'oreille de deux millions et demi d'Amérindiens, en leur rappelant un peu brutalement que le sort réservé à Ben Laden a aussi été celui de leur peuple.
Ce type n'aime pas la paix, c'est un provocateur. Je ne crois pas un instant qu'il n'ait pas été conscient que ce serait une insulte que de coder le terroriste Ben Laden du nom d'un grand chef de la nation indienne, l’Apache le plus célèbre, Géronimo. Ou alors, c'est un imbécile et il n'a rien à faire à la maison blanche.
Là, Bravo ! Il a fait d'une pierre deux coups, se mettre à dos les Natifs Américains et susciter la vengeance des musulmans, c'est assez bien vu pour un mec censé représenter la paix !

Alors, mon article de 2008 ? Tout se réalise.

Capture réalisée sur une vidéo diffusée à la TV en octobre 2001.

Les funérailles de Ben Laden

Ben Laden est mort. Il a été enseveli le jour même, le 13/12/2001, à Tora Bora.

Ceci est la première page du journal ayant annoncé la mort de Ben Laden en Egypte en décembre 2001. L'encadré concernant les funérailles a été agrandi en dessous à droite.


Traduction en français de l'article relatant les funérailles, le 13 décembre 2001, de Oussama Ben Laden dans le journal égyptien Al-Wafd, en date du 26 décembre 2001.*


Islamabad -
Un responsable de premier plan dans le mouvement afghan des talibans a annoncé hier la mort d'Oussama Ben Laden, le chef de l'organisation Al Qa'da, affirmant que Ben Laden souffrait de complications pulmonaires graves et qu'il est décédé de mort naturelle et tranquille.
Le fonctionnaire, qui a demandé à rester anonyme, a déclaré à L'Observateur du Pakistan qu'il avait lui-même assisté aux funérailles de Ben Laden et a vu son visage avant l'inhumation à Tora Bora il y a une dizaine de jours. Il a mentionné que 30 combattants d'Al Qa'da ont assisté à l'enterrement ainsi que les membres de sa famille et quelques amis parmi les talibans. Lors de la cérémonie d'adieu à son dernier repos des coups de feu ont été tirés en l'air. Le représentant a déclaré qu'il est difficile de déterminer le lieu d'enterrement de Ben Laden car, selon la tradition wahhabite aucune marque n'est laissée sur la tombe. Il a souligné qu'il est peu probable que les forces américaines puissent un jour découvrir les traces de Ben Laden.


* Archives Al-Wafd, Vol 15 No 4633.

Compte tenu du nombre important de visites sur cette page, j'ai du supprimer la possibilité de mettre des commentaires, ceux déjà reçus étant désobligeants et hors sujet.

lundi 2 mai 2011

Désinformation

Oh la la ! Mais c'est énorme !
Je m'apprêtais à publier un article sur les techniques de désinformation utilisées par les médias et je cherchais un exemple de coup médiatique quand l'actualité, enfin, je veux dire la plupart des titres de la presse, m'en apporte un sur un plateau et pas des moindres :

Ben Laden est mort.

Et bien oui, pas étonnant, et ça doit même faire un moment et ce pour la meilleure raison du monde : il n'existe pas de dialyseur à pédale.

Ce n'est un secret pour personne, Oussama Ben Laden souffrait d'insuffisance rénale et devait mener une vie calme et exempte d'émotions et d'efforts et se soumettre à la dialyse régulièrement pour survivre. Après l'avoir utilisé en Afghanistan, les services secrets étatsuniens, dont il faisait partie, l'ont condamné à mourir sans soins dans un endroit désertique, bel exemple d'humanité, mais je m'égare. Revenons à notre annonce à sensation de la journée.

A chaque fois qu'une énormité fait les gros titres, je me pose les questions suivantes :

De quoi avait-on besoin d'écarter l’attention du public pour avoir créé ou grossi cet évènement ?
Quelle est la vraie raison de cette annonce ?

Cherchons-là aux USA, puisque l'initiative leur revient entièrement. Obama en perte de vitesse n'aurait-il pas eu besoin d'un petit coup de pouce ?
Il n'y a quand même pas 200 millions d'abrutis aux Etats-Unis...

Opposants au régime gouvernemental


Zagreb 2011.

Il s'agit d'un affrontement entre la police croate et environ 15 000 manifestants anti-gouvernementaux dans la capitale Croate. Vous pouvez voir la vidéo à cette adresse.

Au moins 25 personnes ont été blessées. Des dizaines de manifestants pour la plupart jeunes on tenté de forcer un cordon de police qui les empêchaient d'atteindre une place centrale de Zagreb où se trouve le siège du gouvernement.

Les manifestants ont jeté des pierres et des briques et la police a riposté avec des gaz lacrymogènes, selon le rapport, ajoutant que plusieurs personnes ont été blessées et les fenêtres ont été brisées à proximité. La télévision croate, RTL, montre la police anti-émeute matraquant des manifestants anti-gouvernementaux.
La police a mis en place des clôtures métalliques pour contenir la foule, a ajouté le rapport, décrivant la situation comme un «chaos».

La police croate a déclaré que 60 manifestants, 12 policiers et 13 passants ont été blessés.

Mais que fait l'OTAN ? Pourquoi Sarkozy n'envoie t-il pas les rafales français bombarder Zagreb ? Comment se fait-il que l'ONU n'a pas pris une résolution et qui va se dévouer pour assassiner la famille de Ivo Josipovic, comme on le fait pour Muammar Kadhafi ? Qu'attend le prix nobel de la paix Obama pour envoyer des armes aux rebelles ? Quelle différence entre des opposants au régime croate et des opposants au régime lybien ? La race, la religion, l'intérêt pour les ressources du pays ?
Devinez...

dimanche 1 mai 2011

L'Otan bombarde une école pour handicapés en Libye

Ces ruines que vous voyez à droite sont tout ce qui reste d'une école pour enfants handicapés de Tripoli après les frappes aériennes de l'OTAN de la nuit de vendredi à samedi.

La force de l'explosion a soufflé les bâtiments scolaires, et complètement détruit un immeuble de bureaux adjacent.

Aucun enfant n'était en classe au moment du bombardement mais Ismail Seddigh, qui a fondé l'école il y a 17 ans, et dont une fille a le syndrome de Down, appelé aussi trisomie 21, se dit inquiet pour l'avenir de la soixantaine d'enfants qui y étaient scolarisés.

Rappelons que contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias, la Libye est le pays d'Afrique le plus en avance, socialement parlant, qu'il y a moins de personnes vivant au dessous du seuil de pauvreté en proportion que dans certains pays européens dont la France et les Pays-Bas et que le nombre moyen d'années passées à l'école y est plus élevé qu'en France et aux USA. (Source CIA).

Mais pourquoi s'inquiéter ? Le général Charles Bouchard, dans un communiqué, précise que toutes les cibles de l'OTAN sont de nature militaire.

Dans la journée de vendredi, Muammar Kadhafi, en visite dans cette école avait été interviewé par la télévision libyenne. D'ici que l'on puisse penser, comme pour cet attentat contre la résidence d'un de ses fils, que c'est une tentative d'assassinat prémédité contre le dirigeant libyen, il n'y a qu'un pas que les âmes atlantistes se bouchent les yeux et les oreilles pour ne pas franchir. La destruction de l'habitation a quand même tué le plus jeune fils de Khadafi 29 ans, et ses trois enfants.

Cette attaque a été menée en violation du droit international.
L'OTAN confirme l'attaque aérienne, mais affirme qu'elle était dirigée contre une cible militaire sans préciser laquelle. Il parait quand même peu probable que les trois missiles tirés se soient tous égarés. Les autorités américaines, pour leur part ont dit ne pas souhaiter faire de commentaires sur l'attaque. En France, c'est l'Omerta.


Sources : NTB, NRK, Reuters, Aftenposten, Dagblaget.
Photo : dagblaget.no