samedi 20 décembre 2014

Cameroun, les dessous de l'indépendance

Manuel Domergue présente le livre "Kamerun !" écrit en collaboration avec deux autres auteurs, sur la guerre menée au Cameroun par les Français pendant 15 ans.

Ce qu'il en dit est suffisamment révélateur pour qu'on se rende compte de l'ignominie des Français en Afrique colonisée.


..

 C'est ça, qu'il faut enseigner aux enfants, pas que papa porte une jupe, parce que ça, on s'en tape vraiment.

Et pour en savoir un peu plus, un film plus complet, sur le même sujet.

"Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasses glorifieront les chasseurs."
Joseph Ki Zerbo, historien et écrivain burkinabé.


jeudi 18 décembre 2014

Le massacre des Bamilékés par l'armée française

On sait. Oui, on sait que partout où il y eu des colonies, on peux ajouter exploitation. Ça se dit moins, parce que ça n'est pas politiquement correct, mais on peut y ajouter massacre.

Je précise que ces massacres continuent en Afrique. J'en ai été informée il y a très peu de temps par un témoin direct, militaire dans l'armée française. Je n'en dis pas plus, les représailles existent aussi.

mercredi 17 décembre 2014

Censure ?

Ceci est un subterfuge.
Lorsque j'ai voulu intégrer cette vidéo, j'ai vu apparaître une fenêtre avec "contenu bloqué".
Je vois bien la raison pour laquelle ça peut être bloqué. Je pense avoir contourné le problème.

Même si vous ne comprenez pas le russe. Ces images sont évidentes.
Cliquez et regardez. On est loin des carpettes qui sévissent en occident. (Il y a de la pub avant, ça, c'est partout)



Et si ça me fonctionne pas, dites-le moi, on trouvera un autre moyen.

lundi 15 décembre 2014

La photo du mois fait du cinéma

Voici mon décor, le château de Ligoure, situé en Limousin.


Ingénieur des mines, statisticien et enquêteur, mais aussi forestier, chimiste, minéralogiste et métallurgiste, ainsi que conseiller d´État et sénateur ainsi qu'accessoirement organisateur d'exposition universelle, je vous présente le sujet de mon film, Frédéric Leplay, qui a fait construire ce château et aménager ce domaine.
Observateur des familles ouvrières et fondateur d´une science sociale mondialiste, il était à la fois conservateur-réformateur en matière sociale et révolutionnaire en matière scientifique.
Peu connu du grand public, il mérite pourtant bien qu'on s'intéresse à sa très riche vie.

Pour en savoir plus sur le château de Ligoure et ce qu'on peut y faire :
Blog du château de Ligoure.

Pour avoir choisi le documentaire, on pourra dire que j'ai peu d'imagination, c'est peut-être vrai, mais ce qui est certain, c'est que je n'aime pas trop la fiction et encore moins les effets spéciaux qui me hérissent le poil. En effet, le cinéma actuel ne sait plus faire avec ce qui existe, il joue plutôt avec l'informatique et pour moi, Hollywood est devenu synonyme d'enfer. On voit donc que je perds peu de temps dans les salles obscures. L'un de mes films préférés, Le mécano de la Général, avec Buster Keaton.

Malgré tout, varions les genres et allons découvrir les multiples idées de mes non moins multiples collègues de la photo du mois :

A'icha, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Amy, Anne, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Cocazzz, Crearine, Cricriyom from Paris, Cécile Atch'oum, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, Dr. CaSo, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josette, Julia, Kantu, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l'Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marion, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Philae, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tofashionandbeyond, Tuxana, Utopique-Lily, Vanilla, Voyager en photo, Wolverine, Woocares, Xoliv', Yoppappop, Yvette la Chouette, Zaza.

Pour plus sur le château et ce qu'on peut y faire :
Blog du château de Ligoure.

dimanche 14 décembre 2014

Appel de Novorossia aux nations européennes

Devant la situation catastrophique en Ukraine et l'aveuglement stupide des nations européennes qui rampent devant le prix Nobel de l'agressivité qui occupe actuellement la maison blanche, je publie cet appel qui date déjà de l'été dernier.

En Libye, quelques provocateurs atlantistes ont déclenché un déluge de feu sur Tripoli et provoqué la mort de dizaines de milliers de civils et l'exécution sommaire d'un chef d'état. En Ukraine, la demande d'indépendance de toute une région produit l'inverse et les accusations mensongères (vol MH17) se succèdent avec toujours les mêmes acteurs, les pays membres de l'OTAN, dont la France, qui fournissent une aide militaire au gouvernement illégitime d'Ukraine qui bombarde sa population. Ouvrez les yeux et écoutez.

Attention, quelques images difficiles, prenez soin d'éloigner les enfants.



Les soldats ukrainiens sous les drapeaux de l'Ukraine massacrent leurs compatriotes. Il est presque impossible d'y croire, mais c'est comme ça. Notre vie quotidienne est maintenant de faire face à la mort. Nos morts font partie des nouvelles habituelles du Sud-Est Ukrainien.

Les gens simples habitent dans leurs maisons et suivent leur chemin habituel vers les magasins, les hôpitaux, les églises et les aires de jeux pour enfants, et des obus tombent et les mettent en pièces.
Voici ce qui reste d'eux après ces bombardements. Des images terribles. Ce qui est curieux, c'est qu'on ne voit ces choses-là que sur internet. Il est incroyable que cela ne parvienne jamais aux chaînes de télévision en Ukraine ou en Europe.

Européens, Français, Italiens, Allemands, voyez ce que l'armée ukrainienne fait à la population civile de Lugansk et de Donetsk. Votre silence est pardonnable si vous l'ignorez. Sinon, nous nous demandons ce qui vous arrive. Comment se fait-il que les bombes qui tuent nos enfants et nos aïeux ne frappent pas vos cœurs ?

Je suis allé chez vous, il y a un an, à Vienne, à Venise, à Paris. J'ai filmé un festival de musique où des chanteurs de Kharkov, de Kiev, de Donetsk et de Lugansk participaient. Aujourd'hui, leurs parents meurent dans leurs maisons, dans les rues de leur ville et sur les terrains de jeux de leurs enfants. Il n'est plus temps de chanter. L'Union Européenne et les Etats-Unis y font un festival tout différent, un festival sanglant accompagné au lance-roquettes multiples Grad et aux avions de chasse SU-25 et savez vous pourquoi ? Parce que les habitants du Sud-Est Ukrainien ont demandé la fédération comme elle existe en Allemagne ou au Canada, tant admiré par les Ukrainiens, et aussi parce qu'ils ont désiré établir les documents officiels en russe, qui est leur langue maternelle, et enseigner cette langue à leurs enfants.

Européens, imaginez qu'on décide d'interdire la structure fédérale allemande, imaginez encore qu'on interdise aux Français de parler français ou aux Italiens d'étudier l'histoire de la Rome antique et que ceux qui refusent d'obéir soient fusillés, brûlés vifs ou bombardés. C'est bien cela. Voyez ces bandits le faire en se cachant derrière les drapeaux ukrainiens.

Regardez bien, Européens, car vous serez détruits de la même façon. Vous vous taisez aujourd'hui et vous permettez à vos gouvernements de soutenir les meurtriers du nouveau gouvernement ukrainien, mais votre tour viendra aussi. Vous avez déjà essayé de rester passifs au temps d'Hitler en pensant que ça allait s'arranger d'une façon ou d'une autre. L'Ukraine est un terrain d'essai pour la renaissance du fascisme mondial. Chaque ville en Europe a déjà les clubs des ultras de football. Nous avons bien vu à Kharkov et à Odessa, comment leur haine se déverse facilement sur les gens ordinaires qui les entourent et comment au lieu de chants sportifs, ils hurlent des slogans fascistes.
Européens, le désastre que nous vivons n'est pas si loin de vous à présent.

Je suis à 10 km de Kharkov, sur la colline où le maréchal Konev, il y a 70 ans dirigeait l'opération de libération de Kharkov. Aujourd'hui, 70 ans après, Kharkov se révolte de nouveau contre le fascisme.
Kharkov a attendu longtemps que les guerriers de Kiev retrouvent la raison, mais Kharkov a compris qu'il est vain d'attendre. Depuis quelques mois, je montais toutes les semaines sur cette colline dominée par une église orthodoxe. Cette colline est un symbole de la puissance de la civilisation russe. J'y suis monté pour enregistrer cet appel vidéo et je crois que je monterai ici après la libération de Kharkov des fascistes et des autres prédateurs, meurtriers et violeurs, quand toutes les villes du Sud-Est de l'Ukraine et la terre de Novorossia auront retrouvé la paix, et cela sera, si Dieu le veut.

vendredi 5 décembre 2014

Plus de radars pour moins d'efficacité

Voici un radar. On devrait plutôt l'appeler système de racket routier, mais radar est l'appellation ordinaire.

Je ne vous dis pas où il est situé, vu que maintenant, c'est un délit puni d'un retrait de permis. Or, dans le département où j'habite, un retrait de permis, c'est une condamnation à perdre son emploi et à ne pas pouvoir se ravitailler. En effet, les transports en commun sont anecdotiques et la plupart des trains qui passent par l'une des deux lignes de chemin de fer ne s'arrêtent pas, sauf quand des chasseurs tirent sur un transfo et que ça paralyse le trafic pendant trois heures.

Je ne vous montre pas ce radar pour parler de trains, mais parce que ce système de répression très rentable n'a comme effet que d'engraisser les finances sans réduire la mortalité sur les routes.
La très grande majorité des conducteurs flashés n'avaient dépassé la vitesse que de quelques kilomètres par heure, et le plus souvent à des endroits sans danger. Plus ça va, plus il y a de radars et plus ça va, plus on se rend compte qu'il s'agit en réalité d'une escroquerie sous couvert d'un prétexte à la sécurité car en octobre 2014, les chiffres de la mortalité sont en hausse de plus de 13% par rapport à 2013.

Le radar pris en photo ci-dessus se trouve sur cette route :
Droite, sans aucune intersection, il s'agit d'une route récente qui permet d'éviter une ville dont la traversée était difficile. Un endroit où la visibilité et la sécurité sont maximales et où on peut distraitement se laisser aller à appuyer un peu plus sur l'accélérateur. Voilà comment 95% des PV générés par des radars arrivent, sur des routes sûres.

Pendant ce temps, on oublie de réparer les routes. Alors que quatre accidents sur dix sont causés par le mauvais état des infrastructures, le budget affecté à l'entretien des routes a baissé de 20% en 2014. Le panneau qui signale le trou en formation ou la chaussée déformée ne dédouane personne. Les routes sont sous la responsabilité de l'état, même si celui-ci feint de l'ignorer. Les autres causes d'accident sont multiples, dont l'alcoolisme, mais on peut désormais en ajouter une autre, c'est le stress du conducteur qui au lieu de surveiller la route, surveille son compteur kilométrique ou guette le radar ou la paire de jumelles tapie dans un fourré pour mieux surprendre et en ce qui me concerne, et je ne dois pas être la seule, le risque d'endormissement, car à 90 km/h, le ronron du moteur, c'est la sieste garantie.

jeudi 20 novembre 2014

Les bienfaits de la colonisation

L'un de mes plus virulents contradicteurs, à une époque, m'a souvent reproché d'ignorer ce qui s'est passé sur le sol africain. Je dois reconnaître que d'autres parties du monde m'ont plus intéressée, en particulier l'Europe où je vis. L'histoire enseignée dans les écoles françaises fait également peu de place à l'Afrique et mon premier contact avec ce continent avait malheureusement été l'album de Hergé "Tintin au Congo" qui m'avait fait une très mauvaise impression, laquelle a encore du mal à se dissiper. J'y ai vu un peuple dont les traditions étaient tournées en ridicule et infantilisé de la pire manière. En refermant le livre, malgré mes 8 ans, j'avais la nausée.

J'ai donc décidé de m'informer, tardivement, mais en laissant de côté les livres écrits il y a des lustres par des historiens autorisés, j'entends, autorisés par les gouvernements de la France, donc, très orientés et sous les ordres.  J'ai choisi de donner la parole à des Africains. Il m'a été reproché d'avoir choisi les mauvais. D'où une première question : comment reconnaitre un bon Africain ? Est-ce celui qui, délaissant sa propre culture, adopte celle des envahisseurs occidentaux, singeant même leur façon de s'habiller ? Est-ce celui qui, plus capitaliste que ses "maîtres" exploite à son tour ses congénères ou détourne l'aide humanitaire ? Y a t-il encore des Africains intacts, avec leurs coutumes et leurs mœurs d'origine ?

On peut comparer l'Afrique à l'Amérique. Deux continents peuplés de tribus, souvent nomades, avec une faune et une flore abondante. En Amérique, les Espagnols, les Portugais et les Anglo-Saxons, en s'appropriant les terres des Amérindiens  ont ouvert les hostilités avec une cruauté particulière, les derniers n'hésitant pas à exterminer les bisons pour affamer les autochtones.

En Afrique, les anglo-saxons, éternels envahisseurs qu'on retrouve partout, mais aussi les Français et d'autres peuples européens, d'abord cantonnés à quelques comptoirs le long des côtes, colonisent pratiquement tout le territoire entre 1880 et 1900. L'Afrique est un immense réservoir de matières premières et de main d'œuvre qui ne coûte rien. Tout pour séduire l'esprit esclavagiste des industriels européens.

Alors, je ne vais pas dire qu'il faut faire un mea culpa permanent au sujet des atrocités commises par les colons européens à cette période. Ça ne reconstruira pas ce qui a été détruit. mais ma seconde question est : pourquoi, puisqu'on est en plein dans l'égalité des droits, ne traite t-on pas les colonisateurs comme on a traité les nazis ? Car s'il faut en finir avec la repentance coloniale (expression tirée du titre d'un ouvrage dont j'ai vaguement entendu la critique sans retenir le nom de l'auteur), il faudrait alors également en finir avec le bourrage de crâne sur les sévices subis par les juifs pendant la seconde guerre mondiale et notamment supprimer ce passage de l'histoire des manuels d'histoire ou ne lui accorder que les mêmes trois lignes que celles qu'on peut lire sur la colonisation.

J'ai sélectionné cette vidéo qui donne la parole à beaucoup de personnes différentes sur les bienfaits relatifs de la colonisation et pas que des Africains.