vendredi 15 mai 2015

Mai 2015, la photo du mois

Thème: Le Flou et la Vie, choisi par Lyonelk

Petite explication de l'auteur: Dès son invention, la photographie est associée à la netteté absolue qui devient sa caractéristique fondamentale. Elle s’oppose en cela à la toile picturale qui, par son contact direct avec la main et le pinceau de l’artiste, ne peut aspirer à une précision aussi franche. À l’inverse, la définition de la photographie se fonde sur un présupposé de netteté parfaite. Son importance est telle que de nombreux critiques d’Art estiment que la photographie change radicalement les normes de la représentation du réel, instaurant comme principe de base une exactitude irréprochable, à laquelle les œuvres seront comparées. Il s’agissait donc, dès les débuts de la photographie, de définir la technique photographique comme un nouveau standard de la “véritable” exactitude». Mais « Il y a cependant une sorte de philosophie derrière cette “tendance”. Derrière le “flou”, il y a l’intuition d’une mise au point impossible sur le réel, l’impossibilité de rendre compte du monde dans sa fluidité, son éphémérité, son inexactitude et donc d’en être témoin et d’en porter témoignage. C’est le parti pris d’en saisir le mouvement, le mode d’apparition, dans une sorte d’anamorphose et d’improvisation. » De Jean Baudrillard (Sociologue et philosophe français, 1929-2007)

___________________________________________________________________________________


Jusqu'ici, nous avions un thème pour faire notre photo. Nous avons en plus de ce thème, pour ce mois de mai 2015, une directive technique, du flou. J'espère que ce n'est qu'une exception, la photo du mois étant à l'origine un groupe de blogueurs et non un groupe de photographes avertis.

Dois-je dire que pour moi aussi, la photographie est associée à la netteté ? J'estime depuis bien longtemps que flou signifie matériel insuffisant, mauvais réglage, bougé, raté quoi. Une netteté qui fait défaut dans ma propre vie puisque j'en suis privée dans ma vision centrale, j'en ai déjà parlé. Alors en plus, pour moi, flou est aussi un rappel de ce handicap que j'aimerais pourtant bien oublier.
La comparaison avec les peintres me navre. Les peintres n'ont pas vocation à l'exactitude mais à l'esthétique et cette tentative est pitoyable. Dois-je rappeler que l'art n'existe pas à l'état naturel ? C'est l'interprétation que l'homme fait de la nature qui peut être qualifiée d'artistique.

Je suis une ancienne élève de l'école des Beaux Arts où j'ai appris le premier des arts, l'architecture. les autres étant la sculpture, la peinture, la musique, la danse et la poésie.
La photographie ne fait donc pas partie des arts et je dénie également le qualificatif de septième de ces arts au cinéma qui n'est qu'une série de prises de vue plus ou moins modifiées et encore plus de huitième à la télévision, puisqu'il parait que c'est une idée qui court.
L'appareil photo est une boîte qui est censée enregistrer fidèlement ce qui est devant lui. Tout ce qui modifie cette réalité est une tromperie, consciente ou non. Nous sommes en permanence abusés par les tricheries des photographes qui "arrangent" ce qui est. La photographie, c'est encore l'illusion d'une objectivité pour beaucoup, alors qu'elle ne peut plus faire foi. La multiplication des logiciels modifiant les clichés initiaux ajoute encore à la confusion, à tel point qu'un verbe a été créé à partir du nom de l'un de ces logiciels falsificateurs, photoshoper qui, s'il n'est pas encore dans le dictionnaire de l'Académie est néanmoins très utilisé sur internet. Mais parlons plutôt du flou, puisqu'il s'agit d'un impératif.

Le flou tel qu'il est défini est donc bien l'impossibilité matérielle de saisir toutes les phases d'un mouvement. Une impossibilité qui existe également à l'œil nu, et pas seulement en photographie. Si on perd de vue une mouche qui s'envole, c'est parce qu'elle va plus vite que l'enregistrement par notre cerveau des images qui permettent de la suivre. La photo qui suit est une véritable chance car c'est justement l'envol de cette mouche, dérangée par un autre insecte.
Le seul acteur de cette photographie est la mouche. Avec ses airs de parasite, elle nous met tous à l'amende pour la vitesse car même prise à la vitesse de 1/2000ème de seconde comme c'est le cas ici,  bien malin qui devine le dessin de ses ailes.

Voici donc l'envol de la mouche depuis le conteneur d'emballages à recycler dont vous apprécierez la netteté du relief du couvercle ainsi que le grain de la crotte de piaf qui l'a orné jusqu'à la pluie suivante.



C'est sans doute la pire photo que je pouvais imaginer publier pour la photo du mois. Désolée, j'ai suivi le thème au plus près. Techniquement parlant, je pense être dans le vrai. Maintenant, pour l'esthétique...

Voyons voir comment tous ces autres blogueurs se sont débrouillés face à ce défi :


A'icha, Agathe, Akaieric, Alban, Alexinparis, Amy, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Canaghanette, Cara, Champagne, Chat bleu, Christophe, Claire's Blog, CécileP, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Dom-Aufildesvues, Dr. CaSo, El Padawan, Estelle, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Galéa, Gilsoub, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, Iris, Isaquarel, J'habite à Waterford, Josette, Josiane, Journal d'une Niçoise, Julia, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lecturissime, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, My Little Reflex, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rosa, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sinuaisons, Tambour Major, Testinaute, Thalie, Tuxana, Utopique-Lily, Voyager en photo, Xoliv', Yvette la Chouette.

mercredi 13 mai 2015

Chemtrails

Avant toute critique, je précise que le néologisme que j'ai utilisé dans le titre est le mot par lequel la plupart des gens désignent ce phénomène.

Dans le but de m'informer, j'ai tapé ce mot sur Google. Le troisième résultat m'a attiré l'œil : "Théorie de la conspiration des chemtrails" par Wikipédia.
Je me suis rendue sur cette page, qui est un modèle du genre. Quel genre ? Le genre ridicule. Si vous voulez décrédibiliser Wikipédia aux yeux de quelqu'un, je vous recommande fortement de l'utiliser. Le cran au dessus, c'est que la terre est plate et qu'on peut tomber en allant au bord, rien de plus.

Dois-je dire qu'il n'existe pas de page "Chemtrails" ? La page visitée s'appelle bien "Théorie de la conspiration des chemtrails". Le mot est lâché. Conspiration. Ce mot qui me fait rire tant il est posé à toutes les sauces comme un atout par ceux qui n'ont aucune autre idée des choses que celles que les media subventionnés par l'état leur rabâchent sans cesse et qu'ils ont la paresse de ne pas vérifier.

A titre de comparaison, je vous précise que la page "Père Noël" existe. Il n'y a pas de page "Théorie de la conspiration de l'existence du Père Noël".

Voici donc une photo prise en Normandie le 12 mai 2015 au soir.
Ces traces seraient donc normales et dues à la condensation.

Cet épais voile blanc pris la veille, 11 mai 2015, aussi ?


Beaucoup de condensation pour arriver à cacher le soleil de cette manière, donc, énormément d'avions, non ? Au fait, les nuages ne sont-ils pas de la condensation, eux ? Et ils ressemblent à ça ?
Voilà bien la question.

Le 13 mai, par contre, au même endroit...
Une seule explication logique, aucun avion n'est passé. Les avions ne décollent peut-être pas le mercredi... ou le 13 parce que ça porte malheur...



Je propose donc à Wikipédia une page qu'ils pourraient intituler "Théorie de la conspiration des malheurs dus aux décollage des avions le mercredi" ou bien "Théorie de la conspiration de la superstition liée au chiffre 13 appliquée au vol d'aéronefs".

Et ça continue...




Ces photos ont été prises le 12 mai 2015 vers 20h30 en Normandie.

Version rock

Il existe une version rock de l'hymne national russe. Est-ce mieux que la version Gainsbourg de la Marseillaise ?

 
Voici le lien si la vidéo n'apparait pas : http://li.ru/embed/5277647/

mardi 12 mai 2015

Puzzle

Il y a une constante dans mes loisirs aussi bien que dans le sens général de ma vie, c'est la reconstitution de ce qui est dispersé.

L'un de mes loisirs favoris est la résolution de puzzles. On part de petites pièces qu'il faut assembler et n'ont généralement qu'une seule façon d'aller les unes avec les autres, ce qui exclut toute tricherie, même si les pièces semblent identiques.

 De ce qui semble au départ un imbroglio, on parvient à voir certaines pièces intéressantes qu'on isole, comme celles du cadre, qui sont coupées rectilignes sur l'un des côtés. On peut aussi faire des groupes par couleurs et s'intéresser plus particulièrement à certaines pièces parmi les autres. Je fais également du patchwork, qui est une autre manière de rassembler des morceaux et de la comptabilité, dont la ressemblance avec les autres "loisirs" ne vous échappera pas.
Evidemment, il faut une certaine méthode et de la patience. Je n'en manque pas.
Au bout d'un certain temps, on peut commencer à voir l'ensemble du puzzle se dessiner et on comprend les intentions de l'artiste. (En l'occurrence, il s'agit d'un puzzle que j'ai moi-même dessiné, de façon à n'avoir aucun souci avec les droits d'auteurs, on ne sait jamais)

Cette introduction est pour établir un parallèle entre des choses qui en apparence n'ont rien à voir les unes avec les autres. Pour moi, la vie politique et l'histoire sont des puzzles. Il faut tout mettre bout à bout pour comprendre, mais en cherchant, on trouve comment imbriquer les pièces.

Contrairement à ce que les personnes ayant fait des études les ayant menées à des carrières politiques croient, ils ne sont pas les seuls à appréhender la manière dont ça fonctionne. Je dirais même qu'étant dedans, ils ont pour résoudre le puzzle la facilité d'une fourmi qui se trouve malencontreusement sur une pièce et même si leur périple les a conduit à visiter plusieurs pièces, leur vue n'a pas de recul.

Après de nombreuses lectures, j'en arrive au point où, même s'il reste de nombreuses zones d'ombre, je peux entrevoir une cohésion parfaite entre certains éléments de notre histoire qui expliquent le merdier organisé dans lequel nous nous trouvons. Malgré tout, la finalité me manque encore. Le mobile, comme dirait un inspecteur de police, car l'argent n'est pas un moteur suffisant pour tout expliquer. L'argent n'est qu'un moyen. Ce que je veux comprendre, c'est le but.

lundi 11 mai 2015

11 mai 2015

J'avais d'autres projets pour ce soir, mais j'ai choisi de respirer l'air de chez moi plutôt que d'aller dehors.
J'étais en effet partie pour un tour de pâté de maison lorsque je me suis rendue compte que j'avais le souffle court. Je commençais à me demander les possibles raisons de ce manque de souffle lorsque j'ai été distraite par un moteur dans le ciel.

J'ai levé les yeux. Comme j'avais emporté mon APN, avec lequel je fais des essais en ce moment, j'ai fait une capture. J'ai déploré de ne pas avoir un objectif plus puissant, mais c'est anecdotique.
Voici ce que j'ai vu.






Vous avez bien vu. Le ciel est couvert de cette saloperie chimique qu'ils nous déversent régulièrement sur la tête. Le soleil est dans un cocon mortifère. Hier, déjà, le ciel était bien bleu le matin au lever, et en fin de matinée, il était devenu blanchâtre.

Jusque là, je me suis contentée de constater. Maintenant, je crois que je vais demander des comptes. Les ministres, payés par nos impôts, sont nos obligés. Il est temps de le leur rappeler.

dimanche 10 mai 2015

Charlie et la liberté d'expression 4 mois après

Charlie n'est plus un nom, c'est devenu un adjectif. Être charlie, c'est être en accord avec le gouvernement et le suivre dans tous ses actes de censure et de répression. Oui, vous avez bien lu, censure et répression, car il ne s'agit en rien de liberté d'expression.

La première preuve est qu'au nom de charlie, on a puni des enfants, dont le plus jeune avait 6 ans, qui avaient exprimé leur droit à ne pas faire la minute de silence obligatoire décrétée en haut lieu. Ça cadre mal avec la liberté. Les enseignants ont a présent un rôle de délateurs (cafards en langage de cours préparatoire).

Deuxième bavure du système, peu de temps après cet hymne à la prétendue liberté d'expression, le révisionniste Vincent Reynouard a été condamné à 2 ans de prison ferme par un tribunal pour avoir exprimé ses doutes sur l'existence des chambres à gaz à Auschwitz. On retiendra de cette histoire qu'en 1940, chambre à gaz se disait peut-être dépositoire (morgue en langage ordinaire). Pour le reste, une loi sans doute également dictée par le droit à la libre expression m'interdit d'avoir une opinion. Par contre j'ai le droit de dire qu'en France, le délit d'opinion existe bel et bien. On peut toujours critiquer l'URSS de Staline, on est dedans, ça y est.

Troisième connerie, la traque des gens qui font "la quenelle" sorte de bras d'honneur dans lequel la mesure du bras est indiquée. Certains se sont couverts de ridicule en disant qu'il s'agissait d'un salut nazi inversé, salut nazi qui n'est pas puni en France, il n'y a qu'à voir comment les exhibitionnistes "Femen" le font à tour de bras sans être inquiétées le moins du monde, même lorsqu'elles prennent les églises pour des lieux d'aisance (chiottes en langage populaire). D'autres ont perdu leur job. Sur 10 millions de chômeurs, un de plus un de moins, ce n'est pas ça qui va gêner le gouvernement.

Je pourrais multiplier les exemples, car en France, la liberté d'expression n'existe pas, mais revenons à nos charlies (moutons en langage véridique).

Charlie, c'est avant tout un évènement médiatique. On a fabriqué une sorte de mobilisation artificielle autour d'une action terroriste. Comme tout ce qui passe par la presse, il a été remplacé par d'autres nouvelles et n'a plus à présent que l'importance d'un fait divers passé. Si des gens sont réellement morts dans cette histoire, ce qui n'est pas prouvé, ils sont morts pour rien, pour juste faire parler d'eux pendant quelques jours, le temps de faire passer de nouvelles lois liberticides qui elles, vont rester. la dernière sur le renseignement est un modèle du genre. Ils vont bien entendu nous tenir au courant du nombre impressionnant d'attentats bidons qu'ils ont déjoués grâce à ça. Leurs conneries ont déjà coûté la vie à une jeune maman dont l'assassin court probablement toujours, même si on a arrêté un gars dont la tête ne revenait pas aux flics. Sans doute pour couvrir une bavure.

Charlie, c'est aussi l'histoire de la confiance perdue définitivement dans nos dirigeants que les Français prennent pour des mafieux (bandits, salopards, renégats, gibier de potence, etc en langage de mec qui se lève le matin pour bosser pour remplir leurs comptes en banque alors qu'il n'a même plus de quoi se payer un 20 m² pour y dormir).

Comment prendre au sérieux un François Hollande qui refuse de livrer les navires Mistral commandés et payés par la Russie à cause de conditions parait-il non réunies sur les droits de l'homme, bla bla bla... et qui s'en va vendre des avions de chasse Rafale à l'Arabie Saoudite qui, c'est évident, remplit toutes les conditions requises en matière de droits de l'homme. Les exécutions publiques faisant sans doute partie des bonnes conditions pour François Hollande. Et puis, le jour où on leur aura déplu, ils reviendront en Rafale pour bombarder les centrales nucléaires qui sont nos point faibles, il n'y a qu'à voir ce qui est arrivé au Japon pour avoir voulu accepter d'enrichir de l'uranium pour l'Iran. Bon, ce n'était peut-être pas les arabes, je soupçonne plutôt les cinglés du Moyen Orient, mais le résultat est le même quand la région est irradiée, peu importe qui a largué le projectile.

J'ai déjà parlé des doutes de certaines personnes aux Etats Unis concernant la véracité des faits tels que rapportés par la presse française en janvier, notamment chez les vétérans du Vietnam et d'Irak. Nos amis allemands en ont également et je vous laisse les écouter, c'est instructif.






Au cas où les vidéos ne s'afficheraient pas, ce qui arrive parfois avec le nouveau code d'intégration, en voici les liens :
 https://www.youtube.com/watch?v=3xzX7yBsSik
 https://www.youtube.com/watch?v=FuRM_B9RCZ4

Mise à jour du 11 mai 2015 :
La vidéo sur Youtube ayant été censurée, elle est encore visible sur Dailymotion à cette adresse :
http://www.dailymotion.com/video/x2hxww5
Encore un effet de la liberté d'expression pour laquelle tout le monde est censé être descendu dans la rue le 11 janvier dernier. Ai-je tort ?