lundi 15 janvier 2018

Photo du mois - Janvier 2018 - Festivités

Festivités, choisi par Sous mon arbre

Note de l'auteur : "Dans la joie et l'allégresse , événements publics , ou familial , les réjouissances en tout genre ne manquent pas dans une année Allez hop : soyons fou".
___________________________________________________________________________

A Rouen, certaines façades font la fête. Voici ma préférée, celle du restaurant la Couronne.
Il s'agit de la plus ancienne auberge de France puisque son implantation remonte à l'année 1345. L'établissement payait sa redevance à la paroisse Saint Sauveur, dont l'église, rasée en 1795, se trouvait de l'autre côté de la rue. J'ai pris la photo avec les pieds sur les ruines.

Miraculeusement épargnée par les bombardements alliés d'avril et mai 1944, la bâtisse se situe face à la nouvelle église sainte Jeanne d'Arc qui abrite les vitraux, démontés par précaution, de l'église saint Vincent, toute proche, qui n'a pas eu la chance d'échapper à la folie destructrice.

L'intérieur est somptueux et la cuisine vaut le détour. C'est cher, mais pour faire la fête, on n'est pas toujours raisonnable.




Les blogueurs en fête :

Akaieric, Alexinparis, Amartia, Angélique, Aude, Betty, BiGBuGS, Blogoth67, Bubble gones, Cara, Carolyne, Chat bleu, Chiffons and Co, Christophe, Cricriyom from Paris, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, El Padawan, Escribouillages, Eurydice, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J'habite à Waterford, Jakline, Josette, Josiane, Julia, Kellya, Krn, La Fille de l'Air, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilousoleil, Lyonelk, magda627, Magouille, Mamysoren, Marie-Paule, Memories from anywhere, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nicky, Pat, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sandrin, Sous mon arbre, Tambour Major, Ventsetvoyages, Who cares?, Wolverine, Xoliv', écri'turbulente.

samedi 13 janvier 2018

Costa Concordia. 6 ans

Aujourd'hui, ça fait exactement 6 ans que la croisière méditerranéenne du navire de croisière Costa Concordia se terminait brutalement sur les rochers de l'île italienne de Giglio.

Dans un premier temps, l'équipe de quart n'a pas suivi la route prévue et le capitaine, arrivé en passerelle au dernier moment n'a eu que 6 minutes pour tenter de redresser la situation. Ce qui s'est passé à ce moment n'est toujours pas éclairci. Une voie d'eau avait été ouverte, longue de 37 m, touchant plusieurs compartiments étanches.

Beaucoup plus tard, alors que le navire se trouvait à 20 mètres du rivage et que l'évacuation touchait à sa fin, le navire a basculé, et 32 personnes se sont noyées alors qu'elles n'avaient pas eu de place dans les chaloupes.
Il est utile de rappeler que la plus jeune victime avait 5 ans et que tous membres d'équipage et les passagers adultes qui lui sont passés devant le nez mériteraient d'être poursuivies au nom de la non assistance à personne mineure en danger de mort.

Je n'ai pas fini avec cette histoire, qui va beaucoup plus loin qu'une simple négligence.

Pour se rendre compte de la tâche d'un capitaine en passerelle, je vous propose une vidéo montrant l'un d'entre eux aux commandes du ferry grec Superfast VI au moment du départ.


mardi 9 janvier 2018

La revue de presse de Pierre Jovanovic - Janvier 2018


Les vœux

Les vœux sont de mise en janvier, mais ils sont inutiles, donc, il est réaliste de s'en abstenir.

Nous connaissons tous des personnes à qui nous avons souhaité une bonne santé et la prospérité au jour de l'an et qui n'ont pas vécu l'année jusqu'au 31 décembre. La pauvreté et la mort frappent à n'importe quel moment, vœux ou pas. D'ailleurs, si les vœux se réalisaient, on appellerait ça de la sorcellerie et c'est réservé à un très petit nombre.

Maintenant, souhaiter que chacun prenne ses responsabilités, ça peut sembler utopique, mais pourquoi pas ? Souhaitez-vous donc à vous même d'ouvrir les yeux avec lucidité. Ça demande un petit effort de départ pour sortir de son cocon protecteur entre la télé qui vous bourre le crâne d'informations qui ne sont que des faits divers tragiques entre deux publicités et les annonces assénées par les personnes autorisées à parler, mais après ça, il est impossible de s'arrêter tellement d'un coup, tout semble logique.

Bienvenue dans l'année 2018, une autre nouvelle année de mensonge, de dissimulation et de crimes divers.


*

Première bonne action de l'année, cliquez sur l'image ci dessous et informez vous sur la réalité de la situation économique de la France et des Français :