lundi 18 juin 2018

"Crise" migratoire organisée




Pendant deux mois, en utilisant les informations du site marinetraffic.com, nous avons suivi les mouvements de navires appartenant à des ONG et nous avons gardé la trace de l'arrivée d'immigrants africains.
Il s'est avéré que nous étions témoins d'une énorme arnaque et d'une opération illégale de trafic d'êtres humains.
Les ONG, les contrebandiers, la mafia en collusion avec les gouvernements, sous prétexte de secourir des gens, ont convoyé des milliers de clandestins en Europe.
Les 15 navires que nous avons régulièrement observés ont été vus quittant leurs ports italiens, s'arrêter brièvement avant d'atteindre la côte libyenne, prendre leur cargaison d'humains et repartir vers l'Italie.
Voici les organisations en question :
- MOAS, Migrant Offshore Aid Station
- Médecins Sans Frontières
- Jugend Rettet
- Save The Children
- Lifeguard Sea Rescue
- Sea-Watch.org
- Sea Eye
- Life Boat

Aussi bien intentionnées que soient ces organisations, leurs actions sont criminelles.
La plus grande partie de ces immigrants vont finir dans les rues comme clandestins, causant une déstabilisation de l'Europe et générant des tensions sociales à caractère raciste.

Bruxelles a créé une législation particulière pour protéger les trafiquants d'êtres humains contre d'éventuelles poursuites.
Cette loi établit que les organisations qui aident au sauvetage dans la mer Méditerranée n'encourent pas de sanctions.

Au cours des deux mois d'observation, nous avons suivi au moins 39.000 Africains passés en contrebande en Italie avec le consentement des autorités européennes.

Fondation GEFIRA : https://GEFIRA.ORG/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.