samedi 27 décembre 2014

Forum de Dakar, un extrait.

Mieux vaut tard que jamais. Je continue mon enquête africaine.
Et, selon les préceptes édictés par le blogueur fou, pour lequel je ne mets pas de lien parce qu'on ne sait jamais ce qu'on va trouver chez lui, je laisse la parole à ceux qui s'y connaissent. Cette fois, il s'agit de Idriss Deby-Itno. président de la République du Tchad depuis 24 ans.

Je ne discuterai pas du bien fondé de sa place, car 24 ans de pouvoir sans un coup d'état des occidentaux, c'est tout de même l'indice d'une extrême docilité à leur égard. Malgré tout, son avis mérite d'être entendu.

après

On voit tout de même que pour quelqu'un qui a les faveurs des colonialistes, il n'est pas vraiment d'accord avec tous leurs procédés, et surtout avec ceux qui ont mis le désordre en Afrique.

jeudi 25 décembre 2014

Joyeux Noël 2014


C'est une création personnelle, comme ma couronne sur ma porte, que je renouvelle tous les ans. Le plaisir de la création n'est pas réservé qu'aux dieux. J'ai aussi mis une chaussette avec du foin pour que Sleipnir Rudolf puisse se restaurer pendant que Odin le père Noël fait une petite sieste dans le fond du traîneau après cette rude nuit.

Le houx symbolise la nature qui reste vivante malgré les apparences, les bordures crochetées aux couleurs traditionnelles, le confort de la laine qui réchauffe lorsqu'il fait froid et la date parce que c'est Noël de cette année et pas une autre. Si je suis encore là l'an prochain, j'en inventerai une autre.

Alors je vous souhaite une merveilleuse journée avec ceux que vous avez choisis et s'il n'y a personne d'autre autour de la table, et bien il faut savoir que c'est le cas de beaucoup de gens. Nous avons tous un voisin proche qui est seul pour Noël, même si nous faisons parfois semblant de ne pas le savoir.

Puzzle

Un petit moment de patience...

 
1000 Colours Timelapse - Long from Jacky Winter on Vimeo.

Tout finit par s'éclaircir.

mercredi 24 décembre 2014

Appel de Seashepherd aux autorités

Le navire de l'organisation Seashepherd Bob Barker, qui a localisé et poursuit le navire nigérian Thunder qui braconne dans des eaux protégées, a jusque là fait en vain appel aux marines australienne, néo-zélandaise et française (base des îles Kerguelen) pour obtenir de l'aide pour arrêter cette pêche illégale et hautement lucrative pour les braconniers.
Il semble, au moment où le président français François Hollande s'intéresse au territoire d'Outremer de Saint Pierre et Miquelon qui tire ses ressources de la pêche, qu'il serait opportun de bouger le petit doigt pour faire respecter la loi, car il est évident que si les braconniers se savent intouchables par la complicité des autorités, les océans vont redevenir le lieu de tous les dangers, où règnera la piraterie et le désordre pour le profit des mieux armés.

Cliquer sur l'image pour accéder au site de Seashepherd et lire l'article

samedi 20 décembre 2014

Cameroun, les dessous de l'indépendance

Manuel Domergue présente le livre "Kamerun !" écrit en collaboration avec deux autres auteurs, sur la guerre menée au Cameroun par les Français pendant 15 ans.

Ce qu'il en dit est suffisamment révélateur pour qu'on se rende compte de l'ignominie des Français en Afrique colonisée.


..

 C'est ça, qu'il faut enseigner aux enfants, pas que papa porte une jupe, parce que ça, on s'en tape vraiment.

Et pour en savoir un peu plus, un film plus complet, sur le même sujet.

"Tant que les lions n'auront pas leurs propres historiens, les histoires de chasses glorifieront les chasseurs."
Joseph Ki Zerbo, historien et écrivain burkinabé.


jeudi 18 décembre 2014

Le massacre des Bamilékés par l'armée française

On sait. Oui, on sait que partout où il y eu des colonies, on peux ajouter exploitation. Ça se dit moins, parce que ça n'est pas politiquement correct, mais on peut y ajouter massacre.

Je précise que ces massacres continuent en Afrique. J'en ai été informée il y a très peu de temps par un témoin direct, militaire dans l'armée française. Je n'en dis pas plus, les représailles existent aussi.

mercredi 17 décembre 2014

Censure ?

Ceci est un subterfuge.
Lorsque j'ai voulu intégrer cette vidéo, j'ai vu apparaître une fenêtre avec "contenu bloqué".
Je vois bien la raison pour laquelle ça peut être bloqué. Je pense avoir contourné le problème.

Même si vous ne comprenez pas le russe. Ces images sont évidentes.
Cliquez et regardez. On est loin des carpettes qui sévissent en occident. (Il y a de la pub avant, ça, c'est partout)



Et si ça me fonctionne pas, dites-le moi, on trouvera un autre moyen.

lundi 15 décembre 2014

La photo du mois fait du cinéma

Voici mon décor, le château de Ligoure, situé en Limousin.


Ingénieur des mines, statisticien et enquêteur, mais aussi forestier, chimiste, minéralogiste et métallurgiste, ainsi que conseiller d´État et sénateur ainsi qu'accessoirement organisateur d'exposition universelle, je vous présente le sujet de mon film, Frédéric Leplay, qui a fait construire ce château et aménager ce domaine.
Observateur des familles ouvrières et fondateur d´une science sociale mondialiste, il était à la fois conservateur-réformateur en matière sociale et révolutionnaire en matière scientifique.
Peu connu du grand public, il mérite pourtant bien qu'on s'intéresse à sa très riche vie.

Pour en savoir plus sur le château de Ligoure et ce qu'on peut y faire :
Blog du château de Ligoure.

Pour avoir choisi le documentaire, on pourra dire que j'ai peu d'imagination, c'est peut-être vrai, mais ce qui est certain, c'est que je n'aime pas trop la fiction et encore moins les effets spéciaux qui me hérissent le poil. En effet, le cinéma actuel ne sait plus faire avec ce qui existe, il joue plutôt avec l'informatique et pour moi, Hollywood est devenu synonyme d'enfer. On voit donc que je perds peu de temps dans les salles obscures. L'un de mes films préférés, Le mécano de la Général, avec Buster Keaton.

Malgré tout, varions les genres et allons découvrir les multiples idées de mes non moins multiples collègues de la photo du mois :

A'icha, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Amy, Anne, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Cocazzz, Crearine, Cricriyom from Paris, Cécile Atch'oum, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, Dr. CaSo, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josette, Julia, Kantu, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l'Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marion, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, Nanouk, Nicky, Philae, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tofashionandbeyond, Tuxana, Utopique-Lily, Vanilla, Voyager en photo, Wolverine, Woocares, Xoliv', Yoppappop, Yvette la Chouette, Zaza.

Pour plus sur le château et ce qu'on peut y faire :
Blog du château de Ligoure.

dimanche 14 décembre 2014

Appel de Novorossia aux nations européennes

Devant la situation catastrophique en Ukraine et l'aveuglement stupide des nations européennes qui rampent devant le prix Nobel de l'agressivité qui occupe actuellement la maison blanche, je publie cet appel qui date déjà de l'été dernier.

En Libye, quelques provocateurs atlantistes ont déclenché un déluge de feu sur Tripoli et provoqué la mort de dizaines de milliers de civils et l'exécution sommaire d'un chef d'état. En Ukraine, la demande d'indépendance de toute une région produit l'inverse et les accusations mensongères (vol MH17) se succèdent avec toujours les mêmes acteurs, les pays membres de l'OTAN, dont la France, qui fournissent une aide militaire au gouvernement illégitime d'Ukraine qui bombarde sa population. Ouvrez les yeux et écoutez.

Attention, quelques images difficiles, prenez soin d'éloigner les enfants.



Les soldats ukrainiens sous les drapeaux de l'Ukraine massacrent leurs compatriotes. Il est presque impossible d'y croire, mais c'est comme ça. Notre vie quotidienne est maintenant de faire face à la mort. Nos morts font partie des nouvelles habituelles du Sud-Est Ukrainien.

Les gens simples habitent dans leurs maisons et suivent leur chemin habituel vers les magasins, les hôpitaux, les églises et les aires de jeux pour enfants, et des obus tombent et les mettent en pièces.
Voici ce qui reste d'eux après ces bombardements. Des images terribles. Ce qui est curieux, c'est qu'on ne voit ces choses-là que sur internet. Il est incroyable que cela ne parvienne jamais aux chaînes de télévision en Ukraine ou en Europe.

Européens, Français, Italiens, Allemands, voyez ce que l'armée ukrainienne fait à la population civile de Lugansk et de Donetsk. Votre silence est pardonnable si vous l'ignorez. Sinon, nous nous demandons ce qui vous arrive. Comment se fait-il que les bombes qui tuent nos enfants et nos aïeux ne frappent pas vos cœurs ?

Je suis allé chez vous, il y a un an, à Vienne, à Venise, à Paris. J'ai filmé un festival de musique où des chanteurs de Kharkov, de Kiev, de Donetsk et de Lugansk participaient. Aujourd'hui, leurs parents meurent dans leurs maisons, dans les rues de leur ville et sur les terrains de jeux de leurs enfants. Il n'est plus temps de chanter. L'Union Européenne et les Etats-Unis y font un festival tout différent, un festival sanglant accompagné au lance-roquettes multiples Grad et aux avions de chasse SU-25 et savez vous pourquoi ? Parce que les habitants du Sud-Est Ukrainien ont demandé la fédération comme elle existe en Allemagne ou au Canada, tant admiré par les Ukrainiens, et aussi parce qu'ils ont désiré établir les documents officiels en russe, qui est leur langue maternelle, et enseigner cette langue à leurs enfants.

Européens, imaginez qu'on décide d'interdire la structure fédérale allemande, imaginez encore qu'on interdise aux Français de parler français ou aux Italiens d'étudier l'histoire de la Rome antique et que ceux qui refusent d'obéir soient fusillés, brûlés vifs ou bombardés. C'est bien cela. Voyez ces bandits le faire en se cachant derrière les drapeaux ukrainiens.

Regardez bien, Européens, car vous serez détruits de la même façon. Vous vous taisez aujourd'hui et vous permettez à vos gouvernements de soutenir les meurtriers du nouveau gouvernement ukrainien, mais votre tour viendra aussi. Vous avez déjà essayé de rester passifs au temps d'Hitler en pensant que ça allait s'arranger d'une façon ou d'une autre. L'Ukraine est un terrain d'essai pour la renaissance du fascisme mondial. Chaque ville en Europe a déjà les clubs des ultras de football. Nous avons bien vu à Kharkov et à Odessa, comment leur haine se déverse facilement sur les gens ordinaires qui les entourent et comment au lieu de chants sportifs, ils hurlent des slogans fascistes.
Européens, le désastre que nous vivons n'est pas si loin de vous à présent.

Je suis à 10 km de Kharkov, sur la colline où le maréchal Konev, il y a 70 ans dirigeait l'opération de libération de Kharkov. Aujourd'hui, 70 ans après, Kharkov se révolte de nouveau contre le fascisme.
Kharkov a attendu longtemps que les guerriers de Kiev retrouvent la raison, mais Kharkov a compris qu'il est vain d'attendre. Depuis quelques mois, je montais toutes les semaines sur cette colline dominée par une église orthodoxe. Cette colline est un symbole de la puissance de la civilisation russe. J'y suis monté pour enregistrer cet appel vidéo et je crois que je monterai ici après la libération de Kharkov des fascistes et des autres prédateurs, meurtriers et violeurs, quand toutes les villes du Sud-Est de l'Ukraine et la terre de Novorossia auront retrouvé la paix, et cela sera, si Dieu le veut.

vendredi 5 décembre 2014

Plus de radars pour moins d'efficacité

Voici un radar. On devrait plutôt l'appeler système de racket routier, mais radar est l'appellation ordinaire.

Je ne vous dis pas où il est situé, vu que maintenant, c'est un délit puni d'un retrait de permis. Or, dans le département où j'habite, un retrait de permis, c'est une condamnation à perdre son emploi et à ne pas pouvoir se ravitailler. En effet, les transports en commun sont anecdotiques et la plupart des trains qui passent par l'une des deux lignes de chemin de fer ne s'arrêtent pas, sauf quand des chasseurs tirent sur un transfo et que ça paralyse le trafic pendant trois heures.

Je ne vous montre pas ce radar pour parler de trains, mais parce que ce système de répression très rentable n'a comme effet que d'engraisser les finances sans réduire la mortalité sur les routes.
La très grande majorité des conducteurs flashés n'avaient dépassé la vitesse que de quelques kilomètres par heure, et le plus souvent à des endroits sans danger. Plus ça va, plus il y a de radars et plus ça va, plus on se rend compte qu'il s'agit en réalité d'une escroquerie sous couvert d'un prétexte à la sécurité car en octobre 2014, les chiffres de la mortalité sont en hausse de plus de 13% par rapport à 2013.

Le radar pris en photo ci-dessus se trouve sur cette route :
Droite, sans aucune intersection, il s'agit d'une route récente qui permet d'éviter une ville dont la traversée était difficile. Un endroit où la visibilité et la sécurité sont maximales et où on peut distraitement se laisser aller à appuyer un peu plus sur l'accélérateur. Voilà comment 95% des PV générés par des radars arrivent, sur des routes sûres.

Pendant ce temps, on oublie de réparer les routes. Alors que quatre accidents sur dix sont causés par le mauvais état des infrastructures, le budget affecté à l'entretien des routes a baissé de 20% en 2014. Le panneau qui signale le trou en formation ou la chaussée déformée ne dédouane personne. Les routes sont sous la responsabilité de l'état, même si celui-ci feint de l'ignorer. Les autres causes d'accident sont multiples, dont l'alcoolisme, mais on peut désormais en ajouter une autre, c'est le stress du conducteur qui au lieu de surveiller la route, surveille son compteur kilométrique ou guette le radar ou la paire de jumelles tapie dans un fourré pour mieux surprendre et en ce qui me concerne, et je ne dois pas être la seule, le risque d'endormissement, car à 90 km/h, le ronron du moteur, c'est la sieste garantie.

jeudi 20 novembre 2014

Les bienfaits de la colonisation

L'un de mes plus virulents contradicteurs, à une époque, m'a souvent reproché d'ignorer ce qui s'est passé sur le sol africain. Je dois reconnaître que d'autres parties du monde m'ont plus intéressée, en particulier l'Europe où je vis. L'histoire enseignée dans les écoles françaises fait également peu de place à l'Afrique et mon premier contact avec ce continent avait malheureusement été l'album de Hergé "Tintin au Congo" qui m'avait fait une très mauvaise impression, laquelle a encore du mal à se dissiper. J'y ai vu un peuple dont les traditions étaient tournées en ridicule et infantilisé de la pire manière. En refermant le livre, malgré mes 8 ans, j'avais la nausée.

J'ai donc décidé de m'informer, tardivement, mais en laissant de côté les livres écrits il y a des lustres par des historiens autorisés, j'entends, autorisés par les gouvernements de la France, donc, très orientés et sous les ordres.  J'ai choisi de donner la parole à des Africains. Il m'a été reproché d'avoir choisi les mauvais. D'où une première question : comment reconnaitre un bon Africain ? Est-ce celui qui, délaissant sa propre culture, adopte celle des envahisseurs occidentaux, singeant même leur façon de s'habiller ? Est-ce celui qui, plus capitaliste que ses "maîtres" exploite à son tour ses congénères ou détourne l'aide humanitaire ? Y a t-il encore des Africains intacts, avec leurs coutumes et leurs mœurs d'origine ?

On peut comparer l'Afrique à l'Amérique. Deux continents peuplés de tribus, souvent nomades, avec une faune et une flore abondante. En Amérique, les Espagnols, les Portugais et les Anglo-Saxons, en s'appropriant les terres des Amérindiens  ont ouvert les hostilités avec une cruauté particulière, les derniers n'hésitant pas à exterminer les bisons pour affamer les autochtones.

En Afrique, les anglo-saxons, éternels envahisseurs qu'on retrouve partout, mais aussi les Français et d'autres peuples européens, d'abord cantonnés à quelques comptoirs le long des côtes, colonisent pratiquement tout le territoire entre 1880 et 1900. L'Afrique est un immense réservoir de matières premières et de main d'œuvre qui ne coûte rien. Tout pour séduire l'esprit esclavagiste des industriels européens.

Alors, je ne vais pas dire qu'il faut faire un mea culpa permanent au sujet des atrocités commises par les colons européens à cette période. Ça ne reconstruira pas ce qui a été détruit. mais ma seconde question est : pourquoi, puisqu'on est en plein dans l'égalité des droits, ne traite t-on pas les colonisateurs comme on a traité les nazis ? Car s'il faut en finir avec la repentance coloniale (expression tirée du titre d'un ouvrage dont j'ai vaguement entendu la critique sans retenir le nom de l'auteur), il faudrait alors également en finir avec le bourrage de crâne sur les sévices subis par les juifs pendant la seconde guerre mondiale et notamment supprimer ce passage de l'histoire des manuels d'histoire ou ne lui accorder que les mêmes trois lignes que celles qu'on peut lire sur la colonisation.

J'ai sélectionné cette vidéo qui donne la parole à beaucoup de personnes différentes sur les bienfaits relatifs de la colonisation et pas que des Africains.


 

dimanche 16 novembre 2014

Des Russes au Donbass ? Où ça ?

Miguel Francis Santiago, journaliste américain, a rencontré les combattants de Novorossia à Donetsk. Il cherche les militaires russes qui occuperaient le sud-est de l'Ukraine, dont on nous rebat les oreilles mais qu'il cherche en vain. Personne ne les a vus.

Il est sur place, pas devant un écran à faire du copier-coller des mensonges des agences de presse officielles et malgré sa nationalité américaine, ces combattants de la liberté le protègent alors que l'armée ukrainienne soutenue par l'occident n'hésite pas à tuer ses propres enfants.


samedi 15 novembre 2014

La vie en rose, la photo du mois

la vie en rose... On peut dire que je ne voyais pas du tout ce que j'allais pouvoir inventer pour cette photo du mois. Jusqu'au dernier moment, j'ai hésité. 

Voici finalement ma photo, prise sur la plage de Veules les Roses, un nom prédestiné.
Voir la vie en rose, c'est voir la vie avec l'insouciance des enfants, de la même façon que cette petite fille inconnue, toute en rose, qui s'amuse sur le rail pendant que celui qui l'accompagne a accumulé des pâtés de sable dont elle se soucie comme d'une guigne.


D'autres vies en rose ?


A'icha, Agathe, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Ann, Anne, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, CetO, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Cocazzz, Crearine, Cricriyom from Paris, Cécile - Une quadra, Cécile Atch'oum, Céline in Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, Dr. CaSo, E, El Padawan, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josette, Josiane, Julia, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l'Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marion, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Philae, Photo Tuto, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sailortoshyo, Salon de Thé, Sandrine, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tuxana, Vanilla, Voyager en photo, Woocares, Xoliv', Yvette la Chouette.

MH17 vue satellite

Vous ne rêvez pas. Ce qu'on voit ici seraient les dernières secondes du vol malaisien MH 17. Cette image est présentée comme un cliché satellite pris le 17 juillet dernier au dessus de l'Ukraine.
On y voit le boeing 777 de la Malaysia Airline, ainsi que, dans le petit carré  noir en bas à gauche, son agresseur. Ce petit carré est agrandi ci-contre.

Ceux qui comprennent le russe peuvent cliquer, il s'agit d'une vidéo. Soyez patient, c'est quelquefois un peu long.

 Compte tenu du format de l'heure UTC et de la date, il s'agirait d'un cliché pris par un satellite espion britannique ou étatsunien.

Dans la vidéo, en plus de cette image, on voit l'énorme trace qu'aurait laissé un missile sol-air Buk, alors que dans toute la région, personne n'a rien vu de tel.

Je manque de temps pour faire un résumé de ce qui est dit dans la vidéo, mais il est certain que ces images, jugées possiblement authentiques par des experts russes se basant notamment sur la météo du jour et la topographie du lieu, devraient être difficiles à ignorer de la part des media au moment où s'ouvre justement le G20.

Il se peut que l'expéditeur de ces images, citoyen des Etats-Unis, soit un contrefacteur et ait monté un coup pour que les Russes soient accusés de falsification. La défense russe a d'autres preuves, Attendons la suite.

(à suivre)

vendredi 14 novembre 2014

Ukraine, des journalistes parlent.

Cette vidéo est l'intervention en direct au cours du journal télévisé de la chaîne ukrainienne officielle du journaliste Roman Gnatiuk qui se trouvait à Donetsk au moment des tirs de mortier qui ont tué deux enfants et en a blessé d'autres dans l'école 63. Il n'est pas inutile de rappeler que l'armée ukrainienne bombarde les civils et montre du doigt la milice populaire.

On voit que Roman Gnatiuk est choqué de révéler que c'est l'armée ukrainienne qui a tiré sur l'école, mais ce qui est intéressant de remarquer, c'est que la télévision ukrainienne fait comme les chaînes occidentales, quand quelque chose ne correspond pas à la version officielle, on se dépêche d'envoyer un molosse pour discréditer et tout de suite après, évidemment, la liaison rencontre des difficultés.

Le molosse en question, est Anton Guerachtchenko, conseiller du ministère de l’intérieur ukrainien. Ce triste sire s'était déjà illustré dans un débat (dont un extrait est disponible ici) où Mark Franchetti , journaliste du Sunday Time témoignait de ce qu'il avait vu, et dans lequel une sorte de courageux casseur cagoulé était également intervenu pour tenter de le déstabiliser. Les invités gloussent comme des poules, c'est lamentable.

Je rends hommage à Roman Gnatiuk et à Mark Franchetti pour leur honnêteté. En France, nous avons perdu l'habitude de cette qualité dans les media.

 

mercredi 29 octobre 2014

L'Union Européenne est anti-démocratique

Dans ce titre, je prends l'adjectif "démocratique" au sens originel grec, c'est à dire quand c'est le peuple qui décide et non une poignée de nantis qui ne représentent rien et roupillent au sens propre comme au sens figuré.

Il y a de fortes chances que la Grande-Bretagne, qui n'est pas non plus un modèle de démocratie, mais vaut tout de même mieux que la France asservie par les deux derniers présidents que la CIA a placés sur le trône, sorte la première de ce foutu merdier qui nous englue.
J'attends cette échéance avec impatience.
 

Les Etats-Unis recommencent à assassiner des enfants syriens

Les Etats-Unis recommencent à assassiner des enfants syriens. L'assassinat des enfants est une spécialité israélienne et étatsunienne.
Ces deux pays ont un raisonnement bien simple. Plus on tuera d'enfants, moins le pays qu'on veut rayer de la carte et dont on veut annexer les territoires et les richesses aura de chance de relever la tête. On ne peut même plus compter les guerres que les Etats-Unis ont en cours et ce qui se passe à Gaza n'est pas digne d'êtres humains, tout au plus de machines décérébrées.
Il n'est un secret pour personne, sauf pour quelques zombies rivés aux écrans de la propagande occidentale, que ISIS a été créé pour justifier de nouvelles attaques sur des pays souverains.
Les "erreurs" invoquées pour les largages d'armes ou les bombardements de zones résidentielles ne tiennent pas debout lorsqu'on voit par ailleurs la publicité qui est faite par les marchands d'armes pour vanter la précision des tirs.
Ils mentent et tuent, ouvertement hier en Libye, aujourd'hui en Syrie et en Ukraine, et croient que nous ne le savons pas.

samedi 25 octobre 2014

Gorbatchev parle de l'OTAN

L'ancien président de l'URSS, Michael Gorbatchev s'exprime sur les sanctions anti-russes et la politique de l'OTAN

jeudi 23 octobre 2014

La destruction de la Jamahiriya

Comme les lecteurs du défouloir le savent certainement, je n'ai pas une bonne opinion des institutions qui agressent dans des buts inavouables et inventent des prétextes avec l'enfumage médiatique qui va avec. Ainsi, pour moi, l'ONU ne sert à rien et l'OTAN aurait du être dissoute au moment de la partition de l'URSS, vu qu'elle n'avait été créée que pour se protéger de la menace communiste soviétique. En réalité, ces deux organisations sont bien utiles aux Etats-Unis pour mener leur folle politique de conquête avec l'appui militaire d'autres pays. Ça leur permet de voler des ressources un peu partout à moindre coût, car leur économie est exsangue.
Un de ceux qui se sont opposés à la dictature impérialiste étatsunienne était le colonel Kadhafi. Mieux qu'un long exposé avec des liens, j'ai trouvé cette vidéo qui résume très bien ce qui s'est passé et se passe encore en Libye. C'est très clair. Bonne écoute.

 
# ELAC & ALAC/ LUC MICHEL PARLE DE LA DESTRUCTION DE LA JAMAHIRIYA (PCN-TV & AFRIQUE MEDIA TV) from PCN-TV on Vimeo.

lundi 20 octobre 2014

20 octobre 2011-2014

On se souvient de ce jour comme d'un cauchemar. Le jour où sous couvert d'une agression humanitaire qui fera des dizaines de milliers de morts civils, l'OTAN a assassiné le chef d'un état souverain pour en faire un terrain de manœuvre pour ce qu'ils ont appelé Al Qaida, un service spécial aux ordres des USA, mais qui dérape parfois, et une grande base militaire de l'OTAN, histoire de surveiller l'Afrique et éviter qu'elle ne se dégage du joug des occidentaux.

En illustration, deux chefs d'état :


Et deux marionnettes :


mercredi 15 octobre 2014

Prendre l'air pour la photo du mois

Ouvre donc un peu la fenêtre, nous avons grand besoin de prendre l'air...


De ce temple des courants d'air, par cette baie ouverte, nous contemplons le cap d'Ailly.

Un endroit sauvage d'où la nature, en précipitant de temps à autre des morceaux de la falaise dans la mer, a exclu l'homme civilisé. Ces ruines sont les vestiges d'une construction avec vue imprenable. La vue y est toujours, mais sans ses habitants.

Dommage que les trois quarts de la bâtisse soient tombés dans les frettes où ils étaient encore visibles en novembre 2013. Je ne publie pas la photo, je sais que je n'ai droit qu'à une seule. Depuis, un nouvel effondrement en a fait une maison souterraine où il est bien plus difficile de prendre l'air. Restons donc entre ces murs, à la limite entre bois et vide, ou bien prenons de l'altitude pour survoler la côte normande en parapente. Départ au cap d'Ailly pour 12 minutes de survol de ce magnifique endroit.



J'aime ma Normandie et je la partage.

Les autres blogueurs aérés sont par ici :

A'icha, Agathe, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Alice Wonderland, Angélique, Anne, Annick, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Calamonique, Cara, Cécile Atch'oum, Céline in Paris, CetO, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Cocazzz, Crearine, Cricriyom from Paris, Dame Skarlette, DelphineF, Destination Montréal, E, El Padawan, Elsa, Estelle, Eurydice, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, Homeos-tasie, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josiane, Julia, Kenza, KK-huète En Bretannie, Krn, La Dum, La Fille de l'Air, La Flaneuse, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Loulou, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Philae, Photo Tuto, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sephiraph, Sylvie, Tambour Major, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tuxana, Vanilla, Xoliv', Yvette la Chouette, Zaza

mardi 14 octobre 2014

Colombus day

Je n'arrive pas à la croire ! Les Etatsuniens fêtent l'arrivée de Christophe Colomb sur le sol américain.
Dans certains états, la journée est même fériée.

Christophe Colomb n'est qu'une francisation. Ce monsieur, au nom duquel la presque totalité de la population autochtone du continent américain fut massacrée s'appelait en réalité Christoforo Colombo.

Ce nom même me fait douter de la réalité de son exploit. Christophoro, le porteur du Christ, quel nom prédestiné pour envahir une contrée de sauvages dont le pape a déclaré qu'ils n'étaient pas des humains, et Colombo, la colombe, l'oiseau qui s'est soit-disant échappé le premier de l'arche de Noé pour aller trouver une terre lointaine.  Ce n'est pas beau, ça ?
Hmmmmmm, que ça sent l'arnaque à pleins poumons !

Mais c'est marqué dans les livres d'histoire ! Ce type a découvert l'Amérique en 1492, soit quelques siècles après le voyage de Leif Erikson. Mais quoi ! On n'allait tout de même pas laisser dire que des barbares même pas chrétiens étaient arrivés les premiers. Il fallait diaboliser ces Normands et donner une histoire officielle plus correcte.
Personne ne dirait rien, les gens ignoraient tout, la presse n'existait pas, seuls les moines copistes entretenaient savamment les belles histoires en y ajoutant ça et là un détail.

Comme quoi, rien n'a changé sous le soleil...

La France n'est pas un club, c'est une nation

je ne regarde pas la télé, je ne l'ai plus, mais parfois, je tombe sur des moments qui m'interpellent.

C'est le cas de cet extrait. Ce pauvre Jacques Attali fait son petit discours moraliste qui n'est constitué que de mots bien choisis comme celui de purification, qui est de triste mémoire avec les mensonges de l'OTAN sur ce qui s'est passé dans les pays des Balkans arrangés à la sauce démagogique.

 On retient sa mauvaise éducation qui ne permet pas de laisser les autres s'exprimer et donner leurs idées et aussi sa façon de changer de sujet lorsqu'il est acculé, surtout, avoir l'air d'avoir raison, même si pour cela, il faut affirmer le contraire de ce qu'on a dit il y a 5 minutes.

 
Belle répartie de Zemmour face à Attali (Ce... par enquete-debat

Merci à Eric Zemmour de défendre l'idée de peuple et non de considérer chaque individu comme isolé comme voudraient nous le faire croire ceux qui nous considèrent comme du bétail dont on peut disposer à son gré. Je pense d'ailleurs lire son pavé, le Suicide Français, prochainement.

Je ne suis pas d'accord avec tout ce qu'il dit, mais justement, cette lecture va me permettre de faire le point, car moi aussi, je trouve que la France part à la dérive et j'aimerais que ça cesse.

dimanche 12 octobre 2014

Costa Concordia, un stupide accident... ou pas.


Le vendredi 13 janvier 2012, le navire Costa Concordia s'échoue sur l'île du Giglio en Italie.
Comme le Titanic, coulé le 14 avril 1912, il était l'un des navires  les plus grands, les plus somptueux, avec la meilleure technologie.

Le Costa Concordia faisait partie de la flotte de l'opérateur de croisières Costa, qui appartient au groupe anglo-américain Carnival.

Concordia, en italien, signifie concorde, accord, harmonie. Porteur du logo de l'Union Européenne bien visible à l'avant du navire, ses 13 ponts portaient chacun le nom d'un pays de la dite union.
Pays-Bas, Suède, Belgique, Grèce, Italie, Royaume-Uni, Irlande, Portugal, France, Allemagne, Espagne, Autriche et Pologne.
Ce navire représentait donc l'harmonie au sein de l'U.E.

Ce qui s'est passé à la passerelle entre 21h30 et 21h40 défie le bon sens. Non seulement le navire n'a pas suivi la route prévue, mais en fait, personne ne semblait s'en occuper.

Lorsque le navire a percuté l'écueil du Scole, il se trouvait 662 m c'est à dire 0.357 mille marin, plus à l'ouest. La marge de sécurité avait été fixée à 0.5 mille, soit 926 m. Il aurait suffit de regarder l'écran de contrôle ci-contre pour le savoir.

Tout ce qui est arrivé ne pouvait l'être que par l'effet de beaucoup de coïncidences dans un tout petit laps de temps et c'est arrivé. L'officier chargé de la route qui se trompe d'angle, celui de quart qui oublie de regarder le radar, la transmission AIS coupée pendant les 16 minutes cruciales, le timonier qui confond bâbord et tribord, une danseuse moldave embarquée juste pour une soirée qui distrait le commandant à l'autre bout du navire jusqu'à la dernière minute, un coup de téléphone inopportun, des portes étanches qui ne le sont pas, l'absence de cartes marines du coin à la bonne échelle, une panne de VDR, je continue ? Et tout ça un vendredi 13 ?

Alors, compte tenu du symbole que représentait le Costa Concordia pour l'Union Européenne, un naufrage le jour même où plusieurs pays voient leur note dégradée par les agences américaines, dont la France, qui perd son triple A, et bien on est en droit de se demander si c'est tout à fait un hasard.

Il n'est pas dans mes intentions de rétablir la vérité. Elle ne sera sans doute jamais connue. Nous savons tous que ceux qui organisent certains hasards sont intouchables. Alors, ce que je pense de tout ça, c'est que soit ce navire a été naufragé exprès et c'est une belle opération bien réussie, soit c'est vraiment un accident et il y avait une sacrée bande de cons à la passerelle.


Allez, pour se réconcilier avec la navigation, le navire de croisières Costa Concordia, vu en vidéo  avant le 13 janvier 2012.


Partagé par Monique-Mauve ici, avec toutefois un commentaire un peu différent.

dimanche 28 septembre 2014

MS Estonia 28/09/1994 - 28/09/2014

Le ferry Estonia qui reliait Tallinn à Stockholm a coulé en 40 minutes à 01h48 le 28 septembre 1994, faisant 852 morts.
MS Viking Sally, devenu plus tard MS Estonia.
Personne depuis ne s'est soucié de ces 852 victimes autrement qu'en exprimant des condoléances et en déposant une gerbe sur un monument. Les corps de 92 de ces victimes, noyées ou mortes de froid, ont été repêchées sur les lieux du naufrage, les autres sont toujours dans l'épave. Les promesses du gouvernement suédois de faire toute la lumière sur le désastre et de remonter toutes les dépouilles se sont envolées au bout de quelques jours. Alors que les familles des victimes de l'incendie criminel du ferry Scandinavian Star viennent de voir leurs demandes d'une nouvelle enquête aboutir, celles de l'Estonia n'ont toujours que leurs yeux pour pleurer. La seule action qui a été faite a été de déclarer que le navire était une tombe et d'interdire de s'en approcher.

Contrairement au déferlement médiatique invraisemblable sur l'échouement du Costa Concordia, la tragédie de l'Estonia a bénéficié d'un vide total d'information. Rien d'étonnant donc que chacun essaie de se forger une opinion, à défaut d'une explication vraisemblable, personne n'ayant avalé celle de la porte qui se détache sous l'effet des vagues.
Deux principales théories circulent sur ce naufrage.

1. Une ou plusieurs bombes ont fait une voie d'eau. Des passagers du ferry ont rapporté avoir entendu au moins une détonation juste avant que le ferry commence à gîter.
Le navire transportait des armes et des munitions volées aux Russes. L'ancien chef des douanes Ulf Larsson a en effet confirmé qu'il y avait un accord entre la Suède et l'Estonie pour transporter des armes sur le ferry et deux camions militaires étaient dans le pont-garage. Le chargement de l'un d'eux aurait-il explosé ?

2. Une collision avec un sous-marin. Un navire non identifié a été saisi sur le radar à proximité immédiate de l'Estonia et il y avait des manœuvres de l'OTAN dans le secteur. Le thème de la manœuvre était de secourir un navire à passagers en détresse. Ce serait drôle si ce n'était pas vrai et si tragique. En réalité, lorsque le ferry à coulé, tout le monde s'est débiné. Pas étonnant, c'est l'OTAN.

Pour épaissir le mystère, il y avait un autre capitaine sur le ferry, mais il n'était pas de service cette nuit-là. Les survivants l'ont vu organiser l'évacuation et distribuer des gilets de sauvetage. Les sauveteurs finlandais l'ont secouru ainsi que 8 autres membres de l'équipage, dont 7 qui étaient dans le même canot de sauvetage. Ces neuf* personnes ont été conduites à l'hôpital de Turku et ont ensuite disparu. Auraient-ils été les témoins de quelque chose en particulier ?

La théorie officielle est que la porte avant (à 2.50 m au dessus de la ligne de flottaison) s'étant détachée par l'effet de la houle, l'eau est entrée par la proue et a envahi le pont garage, entrainant une gîte soudaine de 40°. Malgré tout, toutes les personnes présentes sur le ferry ont dit que lorsqu'il s'est posé sur le fond, la proue était encore visible au dessus de l'eau. Voilà donc un ferry qui s'est enfoncé du côté opposé à la voie d'eau. Archimède appréciera...
Il ne s'agit pas de la seule invraisemblance mais le temps me manque pour effectuer des recherches ce soir.
Pour finir, donc, je souhaite, comme les survivants et les parents des victimes que toute la vérité soit enfin révélée sur l'une des pires catastrophes maritimes en temps de paix.

Regardez bien cet agrandissement de la proue du ferry qui navigue ici avec la porte relevée. Non, on ne voit pas l'intérieur du pont garage. La rampe d'accès des véhicules bloque l'entrée. Alors, même si elle n'est pas parfaitement étanche et même si le nez s'est arraché sous l'effet des vagues, l'eau n'a pas pu entrer aussi rapidement pour envahir un navire de 155 m de long et de 24 de large. J'ai pris le Viking Sally entre Stockholm et Turku et je n'ai jamais eu de craintes au sujet de cette porte.


* Certaines sources parlent de 12 membres d'équipage secourus et disparus ensuite.

mardi 23 septembre 2014

Un hasard pas tout à fait hasardeux

Je remets ici l'image de la bouteille de champagne qui vient de passer par dessus le bastingage du navire Costa Concordia. Si vous n'avez pas lu le début, c'est ici.

Elle aurait du, si les auspîces avaient été favorables, aller se briser quelques mètres plus bas, sous le nom du navire.

Que s'est il passé pour que ça n'arrive pas ?

Et bien, il faut pour comprendre ça, avoir quelques notions de physique sur l'énergie cinétique que sans doute la plupart de mes lecteurs ne possède pas, alors je vais tenter de faire simple.

L'énergie cinétique est l'énergie d'un objet lorsqu'il se déplace à une certaine vitesse.

Ici, l'objet est la bouteille. En tombant, elle acquiert une certaine vitesse. Etant retenue par un fil, elle ne peut pas tomber plus bas que la longueur de ce fil le permet et dès que ce fil est tendu, elle se comporte donc comme la masse d'un pendule, l'énergie due à la chute étant supportée à la fois par la bouteille, le fil et son point d'ancrage.

Schématiquement voici la situation.
La masse du pendule, partant de A, va progressivement prendre de la vitesse pour arriver à un maximum à la verticale du point d'ancrage O, puis va la perdre jusqu'à arriver à une vitesse nulle à un point A' situé à la même hauteur que son point de départ, luttant contre la gravité qui est finalement plus forte et va l'entraîner à nouveau vers la position d'équilibre, à la verticale de O.

En A', l'énergie tranmise par la masse est donc égale à zéro.

Donnons un peu de réalité au discours.
J'ai représenté en vert, le profil approximatif du navire. Je ne prétend pas avoir l'angle exact, car je l'ai relevé sur des photos et non sur les plans, introuvables sur le net.

La masse suit le trajet bleu ciel jusqu'à ce que le fil, en rouge soit tendu.
Regardons ça de plus près.


On retrouve la configuration du pendule simple de la première image. En effet, le fil étant raccourci par le bord supérieur du pont du navire, nous sommes dans la stricte application du pendule de Galilée.
L'origine devient le point de contact du fil avec la structure du navire.
J'ai négligé la courbure de la coque, qui aurait rendu la démonstration bien plus complexe pour pas grand chose. Le principal est là.

Eva Herzigova n'avait pratiquement aucune chance de réussir le baptême du Costa Concordia.

Je me permets tout de même de souligner que pour écrire cette série d'articles, j'ai regardé une vingtaine de baptêmes de navires. Hormis dans le cas du Queen Victoria où je pense que l'innovation anglaise du système mérite une mention plus que passable (l'avenir nous dira si ce navire finira sa carrière de façon tragique ou non) le Costa Concordia a été le seul pour lequel il était flagrant que la vitesse d'arrivée de la bouteille sur la coque était insuffisante.

Que déduire de cette démonstration ? Le mannequin requis pour la circonstance ne peut évidemment pas être mis en cause. Par contre, que dire de ceux qui ont organisé la cérémonie, qui n'a pas eu lieu au chantier naval, comme la tradition l'aurait exigé, mais dans le port de Civitavecchia ?  Celui précisément qu'il a quitté pour aller se perdre au Giglio.

A suivre ?

Des navires baptisés

Dans mon dernier article, vous avez vu le baptême du Costa Luminosa. C'était la nuit, on ne voyait pas grand chose, et la bouteille a éclaté en dehors du spot, cependant, retenue au dessus du quai par un ruban, elle est allée se briser avec force sur le navire.

Il faut dire que pour les très gros navires, les armateurs trichent. Ils lestent la bouteille avec du plomb pour qu'il n'y ait pas de fâcheux ratages.

Ci contre, lors du baptême du Costa Delicioza, la bouteille explose littéralement, propulsée à partir d'un mât lorsque la marraine coupe le ruban.

Pour vous donner une idée de la force avec laquelle la bouteille arrive sur la coque du navire, voici, en vidéo, le moment de la rupture de la bouteille lors baptême du navire Costa Diadema :


Ci dessous, cliquez sur les images pour voir le moment de la bouteille seulement (et non les films complets des cérémonies).


Spendida, inratable. On voit la marraine qui s'apprête à couper le ruban.




Costa Serena, immanquable aussi.
L'impact rate de peu les étoiles de l'Union Européenne.













Je ne les montre pas tous, il y en a des quantités et ça marche à tous les coups, sauf quand ce sont des princesses, Caroline de Monaco s'est acharnée et a fini par réussir, mais Anne d'Angleterre et Camilla ont raté les leurs et la malédiction, qui a bon dos, aurait parait-il refilé le virus de la gastro à un millier de passagers.

Une autre marraine a raté le lancer de bouteille, c'est Eva Herzigova.

cliquez sur l'image pour voir la vidéo sur le site du "Corriere della Sera"
Oui, Eva Herzigova est la marraine du Costa Concordia et la bouteille ne s'est pas brisée.

De là à dire que c'est cet incident qui a causé la perte du navire, je n'irai pas jusque là, par contre, qu'il se soit agi d'un signe avertissant que ça pourrait arriver, je suis d'accord, mais pas forcément pour les mêmes raisons que beaucoup de personnes.
J'ai un chat noir que je croise des dizaines de fois par jour, il y a des pies qui ne volent pas toujours par deux dans le pré d'en face. Le vert, les chapeaux sur les lits et les échelles ne me font pas peur.

Il y a une autre explication et pour ceux que ça intéresse, rendez vous sur cette page.


dimanche 21 septembre 2014

Baptiser un bateau 2/2

Après la solennité du baptême du paquebot France, il est pénible de voir ce que les marchands de croisières ont fait du baptême des navires de leur flotte. Spectacles à l'américaine, feux d'artifice, marraines issues de l'industrie du spectacle, bref, un peu n'importe quoi. Un petit tour :


Lien vidéo.

C'était le baptême du navire de croisières Costa Luminosa. Tout y était. La parade aérienne, la musique, les paillettes et la religion. Tout ça pour envoyer la bouteille de nuit, juste éclairée par un spot. Un peu dommage quand on a un nom qui parle de lumière. Je le voyais plutôt en plein soleil. Mais au fait, quelle divinité ou quel saint est censé protéger ce navire ?

Je n'ai pas fini de parler de baptêmes, ni de navires. A bientôt pour un nouvel article sur les baptêmes des navires, de certains navires, plutôt.

Baptiser un bateau 1/2

Aucune loi n'oblige à nommer un bateau. Seule l'immatriculation est obligatoire. Malgré tout, tous les bateaux ont un nom. Un tradition sans doute héritée de la légendaire superstition des marins.

Le nom donné à un navire n'est pas anodin. Il représente généralement ce qui est important pour son propriétaire. L'appartenance à un pays, une région ou une famille, le prénom de ses enfants, ses vœux pour l'avenir ou une protection. Avant la révolution, plus de quatre bateaux sur dix portaient le nom d'un saint ou d'une divinité de la mer. En 1900, il n'y en avait plus qu'un sur dix. Maintenant, je peux être certaine que seuls quelques petits patrons de chalutiers ont l'idée de mettre leur bateau sous la protection d'un saint en les baptisant du nom de ce dernier. La communication commerciale s'est chargée de donner à rêver aux futurs passagers des navires, les noms ont suivi.

Les navires, jadis baptisés à l'eau de mer pour célébrer leur premier contact avec l'élément dans lequels ils vont baigner, sont depuis un siècle ou deux baptisés avec du champagne. Une nouvelle superstition est née avec cette pratique, si la bouteille ne se casse pas, c'est signe de malheur.

J'ai retrouvé la cérémonie du lancement du paquebot France. C'était en 1960 et on voit que les traditions étaient encore respectées. Le baptême, même avec champagne, était le premier contact avec l'eau de mer, même si le navire n'était pas achevé. La marraine était Yvonne Vendroux, épouse du Général de Gaulle.

Regardez et écoutez la dédicace que fait le président de la République Française à ce navire encore inachevé. Elle est bien plus importante que les pitreries des évêques en costume folklorique qui agitent leurs goupillons. Charles de Gaulle a assigné sa mission au navire et en lui donnant le nom France, l'a mis sous la protection de son pays.




Lire la suite...

lundi 15 septembre 2014

Être ou ne pas être, la photo du mois.

Merci à Lavandine qui nous a trouvé le thème, to be or not to be, être ou ne pas être, je traduis, car je suis avant tout francophone.

"Le thème peut être traité à votre guise selon le sens que vous attribuerez au mot "be". Vivre ? Être ? Ou toute autre interprétation personnelle. Une autre piste ... la littérature de Shakespeare ou le personnage d'Hamlet ..."

Tout le monde connait Hamlet, mais rares sont ceux qui peuvent en réciter plus que quelques mots et ce qu'on en retient surtout des années après, c'est cette scène face au crâne que viennent d'exhumer les deux fossoyeurs qui préparent l'enterrement d'Ophélie.
On a également oublié à qui appartenait le crâne en question et pourtant, Hamlet l'appelle par son nom.

"Hélas ! pauvre Yorick ! Je l’ai connu, Horatio, c’était un garçon d’une verve prodigieuse, d’une fantaisie infinie. Mille fois il m’a porté sur son dos ; et maintenant, quelle horrible chose que d’y songer ! J’en ai la nausée. Voici la place des lèvres que j’ai baisées tant de fois. Où sont tes railleries maintenant ? Tes gambades, tes chansons, tes explosions de drôlerie dont s’esclaffait toute la table ? Plus un sarcasme aujourd’hui pour te moquer de cette grimace ? Rien que ce lugubre bâillement ? Va donc trouver Madame dans sa chambre et lui dire qu’elle a beau se mettre un pouce de fard, il faudra bien qu’elle en vienne à cette figure-là. Fais-la rire avec cette idée…"


J'aurais eu beaucoup de facilité à coller là dessus une photo prise dans un cimetière, j'en ai des milliers. Et bien non car, tout comme au temps d'Hamlet, le cimetière n'est qu'une étape dans le cursus d'un être. On y fait toujours de la place pour les nouveaux au détriment des plus anciens. L'humain n'est qu'une bête qui fait semblant d'être civilisée par un amas d'administration, de droits et de devoirs divers et au bout du temps qui lui parait raisonnable, il jette ses ancêtres aux ordures avec les restes de sa sur-consommation de tout et de n'importe quoi. En réalité, le dernier hommage porte bien son qualificatif, car le respect ne dépasse pas la date des funérailles. Je dirai, tant mieux pour le défunt, car il peut continuer son chemin sans s'occuper des ingrats et des fâcheux qui restent prisonniers de leur enveloppe terrestre.
Être n'est pas vivre et nous sommes les oubliés de nos oubliés.

Voici donc ma photo, que je dédie à tous ceux qui par le passé ont mis le pied sur cette plage ainsi qu'à tous ceux qui ne sont pas nés et viendront un jour y admirer l'océan.


Tant pis pour ceux qui pensent que la photo du mois c'est une photo et pas de bla-bla autour et merci aux 28 blogueurs qui ont visité ma photo du mois d'août malgré les vacances.

Ci-dessous, la liste des nombreux blogueurs du groupe de la photo du mois, allez les voir, ça leur fera plaisir.

A chaque jour sa photo, A'icha, Agathe, Agnès, Agrippine, Akaieric, Alban, Alexinparis, Alice Wonderland, Ann, Anne, Arwen, Aude, Autour de Cia, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Brindille, Cara, Cécile - Une quadra, Cécile Atch'oum, Céline in Paris, CetO, Champagne, Chat bleu, Christophe, Claire's Blog, Crearine, Cricriyom from Paris, Dame Skarlette, DelphineF, E, El Padawan, Elsa, Eva INside-EXpat, Fanfan Raccoon, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josiane, Julia, KK-huète En Bretannie, Krn, La Berlinoise, La Dum, La Fille de l'Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Lucile et Rod, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marmotte, MauriceMonAmour, Milla la galerie, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Nie, Philae, Photo Tuto, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Salon de Thé, Sandrine, Sephiraph, Sylvie, Tataflo, Testinaute, Thalie, Tuxana, Vanilla, Xoliv', Yvette la Chouette, Zaza