samedi 8 décembre 2018

8 décembre 2018.

Comme suite au billet d'hier, je le reconnais, complètement irrationnel, j'ai poursuivi dans le même ordre d'idée en consultant plusieurs médiums, gratuitement, car je n'ai pas vraiment les moyens de ce genre de choses, ou plutôt, il me semble hasardeux de mettre le peu dont je dispose dans des informations dont la fiabilité est sujette à caution, mes propres rêves faisant partie de la même catégorie mais ayant l'avantage de ne pas m'appauvrir.

Les trois voient, en relation avec le mouvement des gilets jaunes, des morts. C'est assez inquiétant. Une autre information en rapport étant, selon ces personnes, une crise gouvernementale suite au départ ou à la mort du chef de l'état. Me voilà donc dans la perplexité car si cette mort remplace celle d'un ou plusieurs manifestants, c'est plutôt une bonne nouvelle, non que je me réjouisse de la mort d'un homme, mais que dans ce cas, aucun enfant ne sera privé de son père pour Noël. C'est le plus important.

Pour la suite, les avis sont variés. Ça va de la protection divine sur la France (je cite par honnêteté mais ce n'est pas dans mes croyances) à une situation du genre de celle qu'a connue la Belgique, sans gouvernement en passant par la démission, la disgrâce, la rupture, le suicide ou le meurtre avant le remplacement mais aussi la fin de la république que nous connaissons. Ne me demandez pas ce que je vois. Moi, je ne vois rien. Je n'ai eu en tout et pour tout que deux images à la limite entre sommeil et réveil, de sang et de gilet jaune sur fond d'arc de triomphe. Je peux ajouter qu'il me semble qu'il faisait nuit mais que je n'en suis pas absolument certaine. Il se peut que la noirceur du fait ait pu assombrir la scène.

Je dois néanmoins mentionner le fait que j'ai déjà, par le passé, eu d'autres images de ce genre qui concernaient surtout des proches et qu'elles se sont toutes, sans exception, révélées vraies. Malgré tout, dans le même ordre d'idée, je n'ai rien reçu avant le très grave accident de mon fils ni avant le décès de mon père ou alors je n'ai pas interprété l'information, ce qui revient au même.

Ceci étant, pour généraliser, je crois effectivement qu'il existe des connexions entre les esprits des différentes personnes et que certains sont plus réceptifs que d'autres. J'en fais peut-être partie mais je ne le cultive pas. Je crois que la paix demande de ne pas être informé de tout et c'est la raison pour laquelle j'ai banni télévision et radio de la maison. Je choisis de m'informer sur des média alternatifs ou étrangers, ce qui donne généralement plusieurs vues différentes.
S'il arrive quelque chose de grave ce soir, je ne m'inquiète pas, tout le monde en parlera, d'une façon ou d'une autre. Il est dix-sept heures.

Mise à jour de 23 heures :
Ai-je le droit déjà de dire "ouf !" ?
Je lis 975 gardes à vue, 126 personnes aux urgences dont 40% ressorties des hôpitaux ce soir même (ce qui fait malgré tout environ 75 personnes encore à l'hôpital)
A l'heure où j'écris, je ne vois pas de morts et j'espère que ça va continuer. Je découvre au passage les illuminations rouges sur les arbres des Champs Élysées et je trouve ça d'un extrême mauvais goût. Je note malgré tout que des manifestants se plaignent d'avoir été la cible de tirs de flash ball à bout portant. Il y a des malades mentaux dans les forces de l'ordre. De nouveaux Rémi Fraisse en perspective ?
La nuit n'est pas finie.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.