jeudi 24 septembre 2020

J'ai pris du retard mais je dois rendre hommage à Hugo Larsen

 la "crise", comme l'appellent certains, est loin d'être finie mais ne comptez pas sur moi pour vous parler de virus ou de médecine. On nous en a gavé jusqu'à la nausée. Ça va bien comme ça. C'est pourtant l'une des raisons pour laquelle j'ai très peu écrit. Il m'était impossible d'ouvrir mon ordinateur sans être aussitôt assaillie par les "fake news" des média, mais aussi par les versions des chaînes vidéo auxquelles j'étais abonnée. Ce virus ayant surtout contaminé les esprits. 

Plusieurs sujets me tiennent à cœur mais je vais commencer par une nouvelle plutôt triste. Le capitaine Hugo Larsen, qui avait été désigné pour être le commandant du ferry Scandinavian Star pour sa première traversée entre Oslo et Frederikshaven, vient de passer de vie à trépas à l'âge de 86 ans sans avoir pu voir justice être faite dans cet assassinat de 160 vies. (159 personnes et un enfant à naître)

Un résumé succinct de cette tragédie a été publié à cette adresse. Sur Pas Chiche également, un dossier avec des témoignages de survivants, en suivant ce lien. Monique-Mauve y a aussi consacré un grand article qu'on peut consulter ici. Je ne mets que des liens en français car pour ceux qui comprennent les langues scandinaves, de nombreux articles sont disponibles et il serait surprenant qu'ils ne connaissent pas déjà cette histoire par cœur. 

Je n'ai personnellement aucun doute sur le fait qu'il s'agisse d'incendies criminels, ce qui fait de cette catastrophe la tuerie de masse la plus meurtrière depuis la dernière guerre en Norvège. Je dédouane également complètement le capitaine Hugo Larsen de toute responsabilité dans cette tragédie, bien qu'il ait été condamné à 6 mois de prison ferme en tant que représentant de la compagnie qui l'employait. 

Lorsqu'il avait voulu mettre son ferry dans le sens du vent pour éviter la propagation des feux, les commandes de la passerelle étaient inopérantes, détournées au profit de la salle des machines. Il était impuissant. Malgré tout, il n'a quitté le navire que lorsqu'on lui a dit que tout le monde avait été évacué sur les autres ferries venus au secours. Il restait 159 personnes à bord, elles ont toutes succombé aux fumées toxiques et aux flammes. Dimanche, Hugo Larsen, qui était resté marqué par ce drame survenu il y a 30 années, les a rejointes. 


Image VG




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.