vendredi 25 août 2017

Statistiques et liberté d'expression

Je suis tombée par hasard sur un article dont je publie ci-contre l'illustration, plus éloquente qu'un grand discours, mais je vais commenter quand même de façon rapide.

La France a censuré près de 38.000 pages Facebook en 2015. Les pays qui suivent sont l'Inde et largement derrière, la Turquie.

Sur un total de 76.395 pages Facebook censurées dans le monde entier, la France en a fait censurer pratiquement la moitié.

Cette entrave à la liberté d'expression sur les réseaux sociaux me remet en mémoire le grand défilé hypocrite de cette même année 2015 auquel plusieurs chefs d'états, y compris "le boucher de Gaza" participaient.

Dès le début de l'année, le 11 janvier précisément, en réaction contre l'assassinat de plusieurs dessinateurs du journal Charlie Hebdo, le gouvernement français avait appelé à manifester "pour la liberté d'expression".

Malgré tout, cette liberté d'expression, on le voit, non seulement n'a jamais été totale, mais se trouve de plus en plus restreinte, que ce soit sur les réseaux sociaux, dans la presse, mais aussi dans la vie de tous les jours et ça ne va pas s'arranger avec la loi "confiance dans la vie publique" dont le texte appelle plutôt à la méfiance car il va dans le sens d'une pensée dogmatique et immuable dont personne ne pourra sortir sous peine de graves ennuis, voir de sévices, comme c'est souvent le cas face aux extrémistes de gauche qui gouvernent actuellement.

J'entends déjà des objections, alors je m'empresse d'ajouter que le mot extrémiste correspond à la définition "partisan des idées et des solutions les plus tranchées" selon l'Académie Française et que la gauche représente les partisans de "la République" qui ont voulu cette nouvelle société issue de la révolution française. La quasi totalité des partis politiques français sont de gauche, les extrémistes en sont ceux qui martèlent comme pour se persuader eux-mêmes de leur valeur les mots "démocratie" et "république".

Pendant que j'écrivais cet article, un compte Youtube auquel j'étais abonnée a été cloturé sous un fallacieux prétexte. Sans doute pour préserver la liberté d'expression...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.