dimanche 15 novembre 2015

Mémoire, la photo du mois.

Ah, la mémoire... Un grand sujet.
Entre le devoir de mémoire et les lois mémorielles, on oblige et on légifère sur ce dont on doit se souvenir. Ceux qui lisent ce blog savent que l'histoire ne s'invente pas, elle se vit.
 
Les humains adorent les cérémonies du souvenir et les commémorations en tous genres qui font grand tapage dans la presse. Ils oublient seulement ce qui les arrange, comme les sépultures de leurs parents, par exemple... Je n'en dirai pas plus, si on oublie, c'est que l'esprit est surchargé de milliers de sollicitations qui se succèdent seconde après seconde. Il n'y a plus de place pour rien d'autre que ces images et ces sons qui occultent la vérité de l'instant.

Le souvenir a besoin d'un support et c'est la mémoire. Parfois, le support change et l'histoire aussi.
Dans la catégorie des contes et légendes françaises, je vous présente l'emplacement du bûcher où aurait été brûlée Jeanne d'Arc. On ne sait pas trop si ce sont les Anglais ou les prélats de l'église qui la considéraient comme hérétique, on n'en parle plus trop. Dans quelques années, nos enfants apprendront peut-être que c'était un complot islamiste. Déjà.

J'aurais pu cadrer uniquement la pancarte, mais j'avais envie de faire une photo, pas une publicité. Je vous la lis : " Le Bûcher. Emplacement où Jeanne d'Arc fût brûlée le 30 mai 1431". Ironiquement, une pancarte plus petite, qu'on voit plus à gauche porte l'indication "Mur pare-feu".



Vous aurez remarqué que, pour une fois, et pourtant, c'était bien le moment, je ne vous ai pas collé un cimetière ou un monument aux morts, et pourtant, ce n'est pas ce qui manque dans mes archives.
Si vous avez un peu de temps libre, rendez-vous sur le site geneanet, qui fait une grande opération "Sauvons nos tombes" et faites quelques photos près de chez vous pour préserver des images des sépultures en fin de concession qui vont disparaître. Merci pour ces oubliés de la mémoire que sont ceux qui nous ont précédés.


Les participants de ce mois-ci :
A'icha, AF News, Akaieric, Alban, Alexinparis, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Canaghanette, Cara, Carole en Australie, Champagne, Chat bleu, Chiffons and Co, Chloé, Christophe, Cricriyom from Paris, CécileP, Céline in Paris, Dame Skarlette, Danièle.B, DelphineF, Dom-Aufildesvues, Dr. CaSo, E, El Padawan, Estelle, Eva INside-EXpat, François le Niçois, Frédéric, Galéa, Gilsoub, Giselle 43, Guillaume, Homeos-tasie, J'habite à Waterford, Josette, Julia, Julie, Kenza, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Les Bazos en Goguette, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Loulou, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, Marie, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Milla la galerie, Mimireliton, Mon Album Photo, Morgane Byloos Photography, MyLittleRoad, N. Madiot, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Pat, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Pixeline, ratonreal, Renepaulhenry, Rosa, Rythme Indigo, Sinuaisons, Sous mon arbre, Suki, Tambour Major, Testinaute, Thalie, Tuxana, Un jour, une vie, Visites et voyages, Voyager en photo, Woocares, Xoliv'.

30 commentaires:

  1. Belle photo et merci pour le mur pare-feu. J'avais écrit un article humoristique que j'ai décidé de laisser malgré les événements parisiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton passage. J'avais préparé cet article et je n'ai pas changé une ligne.

      Supprimer
  2. bel article, ce qui est amusant c'est le mur pare-feu, ils n'ont certainement pas réfléchi en le posant!!!
    danièle de casaphoto

    RépondreSupprimer
  3. mes parents ont été incinérés donc pas de tombe ....

    RépondreSupprimer
  4. Il y a des ironies de l'histoire comme cela ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Je ne savais même pas qu'il "existait " l'endroit du bucher de Jeanne ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus. C'était une découverte.

      Supprimer
  6. Excellent cette histoire de par-feu ! - Je ne peux pas croire que ce soit vrai?! Comment est-ce possible ? - Ton histoire de Jeanne brulée par les islamiste m'a carrément fait rire; Merci!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. J'avoue que c'est le mur pare-feu, au départ, qui a motivé la photo.

      Supprimer
  7. Je suis venue et je commente. Bon choix, bon texte. Les commémorations sont une façon de se souvenir. Heureusement elles ne sont pas l'unique moyen de le faire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous dirons qu'il y a le souvenir personnel et la commémoration collective.

      Supprimer
  8. émouvant choix, et belle image aussi
    bonne semaine malgré tout
    Rosa

    RépondreSupprimer
  9. On n'est jamais trop prudent, un mur pare-feu s'imposait!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout à l'époque où toutes les maisons étaient en bois.

      Supprimer
  10. je ne savais pas qu'un emplacement avait été preservé à l'emplacement du bûcher
    bonne journée
    bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute mis à jour par des travaux.

      Supprimer
  11. Pas mal le mur pare feu! Merci pour cette photo, tu nous apprends des choses (je pensais pas que cet endroit avait été retenu depuis tout ce temps)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'ils ont fait des recherches pour le retrouver.

      Supprimer
  12. Je la connais bien cette place, ayant vécu à Rouen... Ça me rappelle mes premières années d'étude :).
    Et ça me rappelle aussi une blague très idiote:

    Quels sont les derniers mots de Jeanne d'Arc?

    ...
    ...
    ...

    Vous m'avez pas crue, vous m'aurez cuite!

    (désolé. Je sors.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha ha ha ha ha ! Non reviens. Elle est excellente.

      Supprimer
  13. Je ne savais qu'il y avait cet endroit, j'aime bcp le mur pare-feu !!

    RépondreSupprimer
  14. Quand je suis allée à Rouen, cet endroit m'avait fait très bizarre, la cathédrale tout autant.

    RépondreSupprimer
  15. lorsqu'on parle de Jeanne d'arc, ça me fait penser à le pen et sa clique, hélas. Quand à la mémoire des sépultures, il y a pas mal de sites qui s'y intéressent aussi.

    RépondreSupprimer

D'avance, merci de vos réactions.