mercredi 5 août 2015

Qui a coulé le Costa Concordia ?

Je sais qu'on a beaucoup parlé de ce navire depuis la catastrophe du 13 janvier 2012. J'en ai moi-même parlé à plusieurs reprises parce que je trouve choquant qu'une seule personne, le capitaine Francesco Schettino, ait du répondre à la fois des actes et des capacités de son équipage, de l'état des équipements de secours, du comportement des passagers, de l'entretien du navire et même de sa conception initiale et ait été seul condamné pour des faits qui, clairement, relevaient de la responsabilité d'autres que lui et en particulier de son employeur, Costa Croisières, qui l'a lâché dès les premiers jours, ce qui n'a généralement pas cours dans le monde de la marine. Mais ne vous y trompez pas, Costa, ce ne sont pas des marins.

N'en déplaise à Costa Croisières, le Costa Concordia n'était pas un navire sûr, l'équipage manquait de la plus élémentaire formation sur les moyens de secours qui se sont avérés impossibles à mettre en œuvre, et beaucoup ne parlaient ni l'italien, langue de travail sur les navires Costa, ni l'anglais, dont les ordres simples sont approximativement compris par tout le monde et de par la conception du navire, il était certain qu'une voie d'eau, même minime, finirait par le faire chavirer, ce qui est arrivé le 14 janvier, les caissons présumés étanches ne l'étant pas.

La catastrophe du 13 janvier 2012 est-elle due à une erreur humaine et si oui, qui est responsable ?
Un petit schéma est plus parlant qu'un grand discours, le voici :

Ces données ont été collectées sur la VDR du navire, on peut donc les considérer comme indiscutables. Je ne ferai qu'un commentaire, tout s'est joué entre 21h35 et 21h39. Quatre petites minutes déterminantes.

Maintenant, je pourrais poser une autre question : cette bavure était-elle inconsciente ? J'ai récemment publié un article sur ce que je considère comme un assassinat plus qu'un accident, la mort de Michael Hastings. Se pourrait-il qu'un hacker ait pris le contrôle de l'informatique du navire ?

Les habitués du défouloir connaissent mes positions sur les attentats du 11 septembre 2001 et on ne peut que constater le rapport entre le numéro des urgences aux Etats Unis et la date, 911.

Est-ce une coïncidence ? Certainement pas.
Alors, que dire de l'accident du Costa Concordia un 13 janvier alors que leur numéro d'urgence est le 113 ? Et, puisqu'on est dans les coïncidences, que dire des attentats contre Charlie Hebdo un 7 janvier alors que le numéro d'urgence en France est le 17 ?

Madame Christine Lagarde, férue de numérologie, pourra peut-être nous l'expliquer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.