jeudi 13 janvier 2022

COVID19 : Fauci a menti



Des documents militaires sur le gain de fonction contredisent le témoignage sous serment.du Dr Fauci.

Des documents militaires indiquent qu'EcoHealth Alliance a approché la DARPA en mars 2018 à la recherche de financement pour mener des recherches sur le gain de fonction des coronavirus transmis par les chauves-souris. La proposition, nommée Project Defuse, a été rejetée par la DARPA pour des raisons de sécurité et l'opinion qu'elle viole le moratoire de recherche sur le gain de fonction.

Le rapport principal concernant la proposition d'EcoHealth Alliance a fuité sur Internet il y a quelques mois, il n'a pas été vérifié jusqu'à présent. Project Veritas a obtenu un rapport distinct de la part de l'Inspecteur général du ministère de la Défense, rédigé par le major de l'U.S. Marine Corp, Joseph Murphy, un ancien membre de la DARPA.

"La proposition ne mentionne ni n'évalue les risques potentiels de la recherche sur le gain de fonction", est-il précisé dans la lettre de rejet de la DARPA.

Project Veritas a contacté la DARPA pour obtenir des commentaires concernant les documents cachés et s'est entretenu avec le chef des communications, Jared Adams, qui a déclaré: "Cela ne me semble pas normal", lorsqu'on lui a demandé comment les documents avaient été enterrés.

L'audition du Dr Fauci. (Rand Paul)


Le rapport de Joseph Murphy obtenu par Project Veritas peut être consulté ici :
https://assets.ctfassets.net/syq3snmxclc9/2mVob3c1aDd8CNvVnyei6n/95af7dbfd2958d4c2b8494048b4889b5/JAG_Docs_pt1_Og_WATERMARK_OVER_Redacted.pdf

Source : https://urlz.fr/h6S1



jeudi 6 janvier 2022

Macron veut emmerder les non-vaccinés

Comme mes lecteurs l'ont sans doute remarqué, je n'écris plus autant qu'avant sur ce défouloir La raison en est que début 2020, j'avais décidé de boycotter la nouvelle maladie dont les media parlaient.

J'étais justement en milieu hospitalier lorsque ça a commencé et personne, je dis bien personne de ceux que je côtoyais, ni médecin, ni infirmiers, ni aides soignants, ne savait de quoi il s'agissait. Personne ne se protégeait de personne et les urgences étaient encombrées de grippes et d'accidentés divers. 

Ce qui motive ce billet n'a rien à voir avec un quelconque virus mais, comme d'habitude, avec l'injustice, la dictature et les abus de pouvoir. On est dedans à fond. Les déclarations stupides et provocatrices se succèdent, avec une apothéose de la part du chef de l'état qui déclare vouloir emmerder les non-vaccinés. 

Nous avions déjà remarqué que son niveau d'instruction n'était pas au top, mais nous espérions quand même que le gratte-papier qui écrivait ses discours était un peu plus haut sur l'échelle de la bonne éducation. C'est raté.

jeudi 21 octobre 2021

Coup de gueule

 Voilà. Comme Ema Krusi ou cet usager des transports, dites merde aux dictateurs et libérez-vous de ces contraintes inutiles. Jetez le masque et ne laissez pas les exécutants vous dicter votre conduite. Battez-vous ! 


dimanche 17 octobre 2021

1793 - 2020 les crimes de la république

 26 vendémiaire, fête de l'aubergine. C'est comme ça que les révolutionnaire appelaient le 17 octobre. 

En 1793, ce jour là, eut lieu la bataille de Cholet au cours de laquelle 24.000 soldats républicains combattirent 40.000 paysans mal armés et peu aguerris.

Ce fut une boucherie. Les Vendéens furent défaits et se réfugièrent dans les villes environnantes avec de nombreux blessés dans leurs rangs, dont le général Charles de Bonchamps, qui mourra le lendemain soir, après avoir gracié environ 5.000 prisonniers républicains qui furent libérés. 
Pendant ce temps, les troupes républicaines, arrivées dans Beaupréau où il ne restait plus que des blessés alités, se livrèrent à un ignoble massacre sur ces hommes pour la plupart mutilés et incapables de se défendre. Selon les sources, de 400 à 800 blessés furent ainsi achevés à coup de sabre sur leur lit d'hôpital.
Les méthodes républicaines n'ont pas tellement changé, il faut bien le constater. On achève toujours à l'hôpital, mais maintenant, on ne dit même pas euthanasier, c'est encore trop difficile à entendre, on dit "faire partir" et ce n'est pas à coup de sabre, mais par une lente agonie génératrice d'angoisse appelée Rivotril que les infirmières ont été contraintes de faire subir à leurs patients âgés qui ne pouvaient pas se défendre. 
Peu importe l'époque, la république est criminelle. 

vendredi 15 octobre 2021

Silence

Je n'écris plus.

La situation actuelle me fatigue. 
Il est normal, face à un problème sur lequel on ne peut pas agir, d'attendre tranquillement que ça passe. C'est mon cas. 
On va objecter que je pourrais aller manifester, prendre du lacrymo dans l'œil, emporter ma pancarte et crier "liberté" ou "Macron démission". 
Certains le font ou l'ont fait. Moi aussi et c'est fini. Ce n'est pas le bon moyen. 

Concrètement, depuis déjà des années, je boycotte les hypermarchés et je consomme local, Je fais vivre le petit commerce de proximité et je n'achète rien chez Amazon ou sur les sites chinois en ligne même si c'est le prix d'une poignée de clous. Je n'ai plus de télé ni de radio. Je préfère vivre dans le silence que dans le mensonge et je me passe très bien du superflu.

Je suis quand même particulièrement fière de la distinction offerte par Google à mon encontre. Il m'a épinglé, sur certains navigateurs, un petit triangle jaune que je traduis par "attention, blog couillu". Il aurait pu également ajouter une paire de cornes pour en faire un "blog cornu" à l'image de nos ancêtres gaulois et vikings. 

A ce sujet, je vous laisse l'adresse de la chaîne vidéo d'Oleg de Normandie, autre cornu. A un de ces quatre, quand j'aurai envie, je reviendrai. 






vendredi 20 août 2021

Situation en Martinique

Quand toute cette mascarade a commencé, je m'étais promis de ne pas parler de cette prétendue pandémie. C'était difficile car les media, comme un seul homme, ne parlaient que de ça.
Le défouloir est, malgré tout, toujours consacré à ce qui ne va pas, à ce qui est contradictoire et nuit au plus grand nombre. C'est pourquoi je vous invite à aller écouter ce témoignage : 


L'état français a envoyé en Martinique, non pas les soignants dont ils auraient eu besoin, mais des militaires pour confisquer les stocks d'Ivermectine, de vitamines et d'oxygène. 
C'est clair, ils organisent le génocide. 
On le savait, mais là, on a quand même une preuve flagrante. 
Bravo et merci à ceux qui résistent encore.