vendredi 15 octobre 2021

Silence

Je n'écris plus.

La situation actuelle me fatigue. 
Il est normal, face à un problème sur lequel on ne peut pas agir, d'attendre tranquillement que ça passe. C'est mon cas. 
On va objecter que je pourrais aller manifester, prendre du lacrymo dans l'œil, emporter ma pancarte et crier "liberté" ou "Macron démission". 
Certains le font ou l'ont fait. Moi aussi et c'est fini. Ce n'est pas le bon moyen. 

Concrètement, depuis déjà des années, je boycotte les hypermarchés et je consomme local, Je fais vivre le petit commerce de proximité et je n'achète rien chez Amazon ou sur les sites chinois en ligne même si c'est le prix d'une poignée de clous. Je n'ai plus de télé ni de radio. Je préfère vivre dans le silence que dans le mensonge et je me passe très bien du superflu.

Je suis quand même particulièrement fière de la distinction offerte par Google à mon encontre. Il m'a épinglé, sur certains navigateurs, un petit triangle jaune que je traduis par "attention, blog couillu". Il aurait pu également ajouter une paire de cornes pour en faire un "blog cornu" à l'image de nos ancêtres gaulois et vikings. 

A ce sujet, je vous laisse l'adresse de la chaîne vidéo d'Oleg de Normandie, autre cornu. A un de ces quatre, quand j'aurai envie, je reviendrai. 






vendredi 20 août 2021

Situation en Martinique

Quand toute cette mascarade a commencé, je m'étais promis de ne pas parler de cette prétendue pandémie. C'était difficile car les media, comme un seul homme, ne parlaient que de ça.
Le défouloir est, malgré tout, toujours consacré à ce qui ne va pas, à ce qui est contradictoire et nuit au plus grand nombre. C'est pourquoi je vous invite à aller écouter ce témoignage : 


L'état français a envoyé en Martinique, non pas les soignants dont ils auraient eu besoin, mais des militaires pour confisquer les stocks d'Ivermectine, de vitamines et d'oxygène. 
C'est clair, ils organisent le génocide. 
On le savait, mais là, on a quand même une preuve flagrante. 
Bravo et merci à ceux qui résistent encore.


lundi 12 juillet 2021

Tall Ships Races 2021





Comme suite au retrait de Turku et Mariehamn des Tall Ships Races 2021, Tall Ships Races International Ltd. et les ports hôtes des Tall Ships Races 2021 de Klaipeda, Tallinn et Szczecin, ont conjointement convenu d'annuler les Tall Ships Races 2021. Vous pouvez lire l'annonce complète sur cette page.

https://sailtraininginternational.org/events/tall-ships-races-covid-19/

dimanche 11 juillet 2021

Naufrage de l'Estonia, quelques questions

 1 - Pourquoi ne pas avoir évacué les corps des victimes d'abord, au lieu de s'occuper de la visière ?

Ci contre, le trou pratiqué par les plongeurs de Blackrock dans la superstructure du ferry pour pénétrer à l'intérieur.

2 - Pourquoi, alors que des plongeurs de Blackrock avaient été  autorisés à descendre visiter l'épave et a repéré de nombreux corps de disparus, n'ont-ils pas été autorisés à les remonter dans des sacs mortuaires ?

L'image ci dessous montre les emplacements où ils ont noté avoir trouvé des corps en excellent état de conservation.


3 - Comment se fait-il que l'aileron de stabilisateur bâbord soit refermé alors que les témoins l'ont décrit dressé vers le ciel au moment du chavirement ?

NB : Ces images proviennent du documentaire cité dans mon dernier article

samedi 10 juillet 2021

M/S Estonia, la découverte qui change tout

Je viens de regarder l'intégralité du documentaire à l'initiative du journaliste Henrik Evertsson, qui a reçu le prix du journaliste suédois, accompagné de l'expert en épaves Linus Andersson. Documentaire en cinq épisodes diffusé sur une chaîne de télévision suédoise sur le naufrage du ferry Estonia en 1994. Ce n'est pas en quelques lignes que je peux résumer ce que j'ai vu en presque six heures. Je vais donc me limiter à la partie exploration, même si je dois revenir plus tard sur les témoignages des survivants de la catastrophe.  

Pourquoi explorer cette épave 26 ans après le drame ? Tout simplement parce que, là encore, les familles endeuillées, en majorité suédoises, n'ont pas accepté les explications des autorités sur les causes du naufrage qui mettait en cause la porte avant et la visière du ferry. Pour cacher la vraie raison de la catastrophe, les autorités ont inventé un mensonge qui a éveillé la méfiance des voyageurs et généralement des Suédois, les uns à l'égard des ferries, les autres vis à vis de leur gouvernement. Je ne les avais pas acceptées non plus. Un vent de 24 nœuds n'arrache pas de portes et un navire qui chavire ne coule que s'il y a une voie d'eau dans la coque, sinon, il flotte retourné. 

Le ferry Estonia est couché sur une petite pente argileuse par 85 m de fond dans la mer Baltique. En 1996, 10.000 tonnes de cailloux ont été déversés sur l'épave, prétendument pour la recouvrir comme une sépulture marine car les corps de beaucoup de victimes sont restés à l'intérieur. Ces cailloux sont autour mais n'ont pas empêché le robot muni d'une caméra de faire le tour de l'épave à la hauteur de la ligne de flottaison du ferry retourné. 

La caméra est partie de la proue pour suivre le flanc tribord du ferry. D'un coup, le commentateur, qui découvrait ces images en direct a dit "le navire s'arrête là".

En réalité, seul le tiers de la longueur avait été parcouru. Ce qu'il ne voyait pas était dans l'ombre portée par une fente presque verticale d'environ 4 mètres de haut dont l'un des côtés était enfoncé de près d'un mètre. En avançant, la caméra a découvert ces images : 



Je ne peux pas reporter dans cet article toutes les images du film, néanmoins; celles-ci suffisent pour se rendre compte que des dommages latéraux ont été subis par le ferry et ont entraîné son naufrage en moins d'une heure. Ça change tout. 

Grâce à un logiciel spécialisé, il en a été tiré cette images de synthèse.



Frank Børresen, capitaine de la marine norvégienne à la base navale Haakonsvern à Bergen en dit ceci : "Au vu des images et des graphiques, il semble qu'une force extérieure ait enfoncé la coque vers l'intérieur. Parce que c'est très proche de la ligne de flottaison, il pourrait s'agir d'une collision mais je n'ai pas l'autorité pour l'affirmer." Il ajoute qu'il considère une explosion comme étant peu probable.

Le professeur Jørgen Amdahl, du Department of Marine Technology, NTNU, Université Norvégienne de Sciences et de Technologie, au vu des images tournées sur place s'est efforcé de déterminer quelles forces sont nécessaires pour infliger des dommages tels que ceux observés sur l'Estonia.

Jørgen Amdahl a utilisé toutes les informations disponibles sur la construction du ferry Estonia dans ses calculs. Comme les données exactes autour de la zone endommagée elle-même n'ont pas été disponibles, il peut y avoir des inexactitudes dans les calculs, Amdahl a donc choisi d'être prudent dans ses conclusions. 

Le ferry Estonia a bien été coulé mais par quoi ?

jeudi 8 juillet 2021

M/S Estonia, documentaire 2021

 Tout le monde n'a pas entendu parler du naufrage du ferry Estonia qui reliait Talinn à Stockholm. Si je n'avais pas moi-même été une habituée des ferries, je ne l'aurais sans doute su, n'étant pas une fanatique des infos en 1994. Ce naufrage a pourtant été l'un des plus meurtriers en temps de paix puisque 852 personnes y ont officiellement trouvé la mort sur les 989 qui se trouvaient à bord. 

Plusieurs documentaires existent sur le sujet. Voici le dernier en date qui tient compte de la découverte du trou dans la coque du navire découvert par une équipe suédo-allemande. Je ferai un billet séparé sur ce trou un peu plus tard. En attendant, bon visionnage. 


mercredi 7 juillet 2021

Xavier Bertrand présidentiable ?

 Xavier Bertrand par ci, Xavier Bertrand par là. On entend beaucoup parler de Xavier Bertrand en ce moment pour 2022. 

Outre le fait que 2022, me parait, à cause du cirque qu'ils ont fait autour d'un virus, hors du temps, très loin et même improbable, le fait que Xavier Bertrand se projette dans l'avenir comme pouvant être le chef de l'état français est pour moi impossible à envisager. 

Quelles que soient ses idées ou son programme, je l'exclus dès à présent des possibilités à cause de quelque chose qui s'est produit en 2011 et m'a fait comprendre quelle sorte d'homme il est. 

Ecoutez comment Xavier Bertrand traite ce journaliste dont la question sur le cumul des mandats était bien légitime. Xavier  Bertrand ne répond pas à la question et détourne le sujet en tentant de culpabiliser le journaliste du Courrier Picard. 

Le titre de la vidéo "Xavier Bertand recadre etc" est inadapté. Xavier Bertrand ne recadre rien du tout, il faut étalage de sa fatuité et de ses tendances manipulatrices. Alors comme président, c'est non, on a déjà donné dans ce genre là et on n'en veut plus. 

dimanche 4 juillet 2021

Madeleine McCann, la petite disparue de Praia da Luz - Les excès.

Madeleine allait avoir 4 ans. Elle était arrivée en vacances fin avril pour une semaine au bord de la mer avec son frère et sa sœur, Sean et Amelie ainsi que ses parents qu'accompagnaient trois couples d'amis avec leurs enfants, tous plus jeunes que Madeleine. 

Madeleine a disparu. Cette disparition est qualifiée de mystérieuse. En réalité, ce qui est mystérieux, c'est la manière dont le sujet est traité. L'objectivité semble absolument absente des différents endroits qui abordent le sujet. Dès qu'il s'agit de cette petite fille, deux camps s'affrontent, ceux des partisans de la justice pour connaître la vérité sur ce qui lui est arrivé et ceux des partisans des parents qui jugent indigne qu'on puisse les soupçonner d'être derrière cette disparition. 

Madeleine McCann est portée disparue et on ne sait pas ce qui lui est arrivé. Ce n'est pas seulement pour ses proches mais pour tous ceux qui ont des enfants. On nous doit la vérité sur ce qui est arrivé et c'est pourquoi nous continuons à nous intéresser à elle.  

L'enjeu doit être d'une importance capitale à en juger par les moyens déployés et c'est ce qui donne à cette affaire une dimension exceptionnelle. 

Une petite fille disparaît et c'est la police judiciaire du lieu qui mène l'enquête. Pour Madeleine, la police britannique, la diplomatie, le premier ministre, des communicants, s'en sont mêlés dès les premiers jours. Des sommes astronomiques ont été débloquées, des détectives privés engagés et le moindre mot qui pourrait laisser entendre que les parents de cette enfant sont responsables de leur progéniture est aussitôt censuré comme s'il s'agissait de roi et reine. En Grande Bretagne, une femme a même perdu la vie pour avoir écrit sur un réseau social que Madeleine était morte et son cadavre dissimulé. 

Ce billet n'est évidemment pas pour prouver quoi que ce soit sur la disparition en elle-même mais pour souligner la déraison dans ce qui devrait être un débat serein. Je vais donner en exemple un forum confidentiel dans lequel il faut être identifié pour participer. Il y avait au départ trois partisans de l'enlèvement et trois partisans de la mort de Madeleine dans l'appartement loué par les parents, chacun s'appuyant sur les témoignages de l'enquête menée dès le départ. Les administrateurs étant des pro-enlèvement, il a, dans un premier temps, été interdit de se référer à ces documents. C'est à dire que c'était une enquête dans laquelle les faits des premiers jours et les témoignages étaient proscrits. Il était interdit d'évoquer une autre piste que celle de l'enlèvement. C'était devenu un postulat.

Devant les protestations, un autre fil de discussion a été ouvert, seulement consultable par les participants, lesquels doivent demander la permission pour participer, en plus d'être inscrits et identifiés sur le forum. Je n'y vois là qu'une preuve de l'absence d'arguments solides pour étayer la théorie de l'enlèvement défendue par ces personnes. 

Pour le commun des mortels, cette discussion n'existe pas, elle est invisible. Cette discussion n'existe d'ailleurs plus, faute de participants. Il ne reste que les deux administrateurs. Ils sont donc tranquilles, personne ne peut désormais les contredire. 

Ceci n'est qu'une capture d'écran
Pour illustrer ce biller, rien de plus parlant que cette capture d'écran. La chaîne vidéo appartenant à l'un  des administrateurs dont je parlais plus haut.

Le nom de l'enquêteur de la PJ portugaise, Gonçalo Amaral a été transformé pour devenir "Amoral". Voilà le niveau de haine que déclenchent les discussions sur la disparition de cette petite fille. Une honte absolue. 

samedi 13 février 2021

La réalité occultée

 

 

 Désolée, pas de sous-titres, mais l'essentiel est de voir à quel point les media sont des tricheurs et des menteurs. 
Et ce n'est pas qu'aux USA.

lundi 1 février 2021

Obscurité au Vatican

Cette nuit, alors que le Vatican et la place Saint-Pierre étaient plongés dans le noir, j'ai pu, sur la webcam du Vatican, observer un ballet inhabituel de gyrophares. 

Les véhicules aux éclats bleutés, cinq, sont partis un par un entre 0h15 et 0h30. D'autres véhicules sont également impliqués arrivant et repartant sans rester. Compte tenu du contexte actuel. Il est utile de s'interroger. 

J'ai enregistré quelques secondes de gyrophares mais on ne voit rien de précis, donc, je m'abstiens de partager, d'autant que j'ignore si un copyright ne m'en empêcherait pas. 

mercredi 13 janvier 2021

Costa Concordia, 9 ans

Ça fera 9 ans ce soir. Le grand navire blanc Costa Concordia s'échouait sur l'île du Giglio après avoir heurté un rocher lors d'une manœuvre. Il y a eu une commémoration sur la jetée. On peut voir les images sur le site giglionews.it

"Ad Sempiternam Memoriam"
 
En mémoire éternelle. Suivent des noms. Pour la plupart, nous les avons oubliés, sauf celui de la petite Dayana Arlotti, 5 ans. Les femmes et les enfants d'abord, dit-on. Une légende comme une autre. Si c'est vrai pour certaines catégorie de personnes  ou sous la menace d'une arme comme sur le Titanic, dans le peuple ordinaire apeuré et biberonné à la presse anxiogène, c'est plutôt chacun pour soi.  

Cette nuit-là, combien sont passés devant Dayana et son papa pour prendre une place convoitée dans les chaloupes ? Et parmi eux combien des membres d'équipage récompensés pour leur prétendue bonne organisation des secours ? Le courage s'écrit bien dans les papiers des journalistes, il se montre moins dans les situations d'urgence. Il est moins risqué de jeter quelques fleurs à la mer pour honorer ceux qui sont morts que d'agir pour que ça n'arrive pas. 

Tant qu'on se focalise sur ceux qui étaient dans le navire, on ne montre pas ceux qui se trouvaient dehors, bien à l'abri, qui ont rogné sur la sécurité car l'important était de gagner de l'argent au plus vite. 
Ce navire a été fait pour couler et c'est arrivé. 
Voilà ce que j'en disais en 2014. C'est toujours vrai.

Giglio Porto d'où le grand navire blanc a désormais disparu mais qui rend hommage aux victimes.



dimanche 10 janvier 2021

Jake Angeli, un patriote qu'il faut suivre

Jake Angeli, le cornu de Washington, parle du trafic d'enfants. 
Écoutez bien tout ce qu'il dit.
Merci à Jeanne pour la traduction.

 

La chaîne vidéo de Jeanne :https://odysee.com/@JeanneTraduction:a

Et comme je pense aussi à ceux qui n'entendent pas, j'ajoute la version youtube de la même vidéo où on peut activer les sous-titres. 




Ajout du 13 janvier 2021
Tant pis pour les sourds et les malentendants. Youtube a supprimé la vidéo. Ce sont toujours quelques uns de moins qui comprendront ce que Jake Angeli disait. 
Youtube fait dans le petit petit, là. Sans doute n'ont-ils pas aimé la pancarte "Q sent me" Tant pis pour eux. Quand ça va leur tomber sur le coin du nez, il sera trop tard. 

jeudi 7 janvier 2021

Encore un coup à jouer

Il semble que tout ne se passe pas aussi facilement qu'on pourrait le croire aux États.Unis. 
Beaucoup de personnes sont découragées et il est facile de le comprendre. Malgré tout, il faut savoir que tout n'est pas joué. 
Je pourrais comparer tout ça à un jeu de billard à 9 boules et dire que tant que celle de la plus haute valeur n'est pas dans le trou, le jeu n'est pas gagné. Alors restons confiants, nous ne sommes pas encore le 20 janvier 2021.





mardi 5 janvier 2021

La dernière ligne droite

Nous sommes le 5 janvier 2021. 
Demain, les États-Unis joueront gros et leur choix engagera le monde entier. La crise de ce qu'on a appelé le COVID19 a gelé pas mal de choses et ne m'a pas permis de renouveler mon matériel informatique. C'est avec une certaine difficulté que j'écris ce message.
Certains qui me lisaient il y a quelques année auraient pu imaginer que j'étais anti-américaine. On m'en a parfois fait le reproche. La vérité est que j'étais opposée à la main-mise de certains sur sa gouvernance, tout comme je le suis encore sur le désastre de l'Union Européenne. 

Lorsque j'ai commencé à écrire ici, je ne connaissais pas Donald Trump. Je dois dire qu'il n'était pas facile de me faire entendre raison sur l'éventuel désintéressement d'un quelconque milliardaire. Par contre, je savais que les présidents américains précédents étaient corrompus et je n'avais qu'un tout petit espoir que ça change. Malgré tout, j'ai été conquise par ce discours et je le partage car il est plus que jamais d'actualité, même s'il date de l'élection américaine de 2016.