jeudi 24 mars 2011

Les fils de Noé

Pour répondre à quelques commentaires agressifs et hors sujet reçus sur mon article sur l'Afrique, j'ai entré le mot "arabe" sur Google.
Je me suis rapidement retrouvée avec plusieurs définitions, de la plus simple : habitants de l'Arabie, à la plus compliquée, l'origine ethnique, que je vais essayer de résumer.

Les Arabes sont des Sémites, comme les Hébreux.

La Bible en dit : "Tels sont les descendants de Sem, selon leurs familles et leurs langages, selon leurs territoires et leurs peuplades". Sem est l'un des fils de Noé.

Cham est un autre fils de Noé. Voici l'histoire, racontée par la Bible :

(Genèse ch.9 v.20-27)

« Noé commença à cultiver la terre, et planta de la vigne.
Il but du vin, s'enivra, et se découvrit au milieu de sa tente.
Cham, père de Canaan, vit la nudité de son père, et il le rapporta dehors à ses deux frères.
Alors Sem et Japhet prirent le manteau, le mirent sur leurs épaules, marchèrent à reculons, et couvrirent la nudité de leur père; comme leur visage était détourné, ils ne virent point la nudité de leur père.
Lorsque Noé se réveilla de son vin, il apprit ce que lui avait fait son fils cadet.
Et il dit: Maudit soit Canaan! qu'il soit l'esclave des esclaves de ses frères!
Il dit encore: Béni soit l'Éternel, Dieu de Sem, et que Canaan soit leur esclave!
Que Dieu étende les possessions de Japhet, qu'il habite dans les tentes de Sem, et que Canaan soit leur esclave! »

Cham est censé être l'ancêtre des peuples d'Afrique. Les descendants de Canaan ont peuplé la Palestine.

C'est donc dans la Bible, la référence de toutes les religions monothéistes que se trouverait la justification de l'esclavage des Africains. Ceci mérite un approfondissement, non ?

Avant de poursuivre sur ce sujet, il importe de savoir qui a écrit la Bible.

J'ai trouvé plusieurs réponses. La plus argumentée me parait être celle de Laura Knight-Jadczyk, dont on peut prendre connaissance ici, si vous en trouvez d'autres, merci de me les signaler.

(à suivre)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.