jeudi 3 septembre 2009

La théorie du laisser-faire.


Pour :
Au départ, ce serait un attentat religieux. Les pirates de l'air auraient sacrifié leurs vies pour Allah et auraient voulu montrer à tous les musulmans du monde de quoi ils étaient capables, tout comme dans la théorie de l'attaque surprise.
Souvenez-vous, les attentats n'ont pas été revendiqués.
Les services secrets qui auraient été mis au courant auraient feint de ne rien pouvoir faire et ainsi permis au Pentagone d'avoir un motif d'envahir des territoires pétrolifères convoités au Moyen-Orient. Certains en auraient profités pour se rendre coupable des délits d'initiés constatés à Wall Street les jours précédant les attaques.
Le NORAD n'a pas réagi, il ne peut s'agir que d'un ordre reçu ou bien sont-ils réellement ces incapables payés à jouer au sudoku pendant que la nation est attaquée ?

Contre :
Voyons, soyons sérieux ! L'administration américaine aurait-elle pu sacrifier délibérément environ 3000 vies ?
Ce n'est que 0,0001% de la population, finalement, et on ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs... Combien de morts vont faire les guerres envisagées ? Peanut ! Qui veut la fin veut les moyens.

On remarquera la grande proportion de noirs et de Porto-Ricains dans les victimes. A neuf heures, seul le petit personnel est sur place, le "gratin" arrive plus tard.

On notera surtout que le fanatisme religieux des musulmans est utilisé à des fins bassement crapuleuses par les judéo-chrétiens, mais qui s'en étonnera ?

à suivre la théorie de l'inside-job.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.