dimanche 15 mars 2009

The Gimp, Lune fractale.


Hier, j'ai téléchargé le logiciel "The Gimp" (The GNU Image Manipulation Program)
Place occupée sur le disque : 15.27 Mo.


Il m'a fallu une bonne heure pour en comprendre la logique de fonctionnement.

Pour créer un dessin comme celui qui se trouve sur cette page, il m'a fallu ouvrir un nouveau fichier avec un fond blanc et deux calques transparents à qui j'ai donné des noms distincts pour pouvoir m'y retrouver.


Sur le premier calque, j'ai fait le carré noir, sur le second, j'ai mis le violet. Puis j'ai fusionné les deux calques et je les ai posés sur le fond sur lequel j'ai utilisé un dégradé radial à partir de la couleur déjà utilisée. ça m'a pris une heure environ et il faut dire que je suis vraiment une néophyte dans ce type de logiciel.


Je crois que lorsqu'on a compris le coup des calques, on a déjà bien compris comment ça fonctionne. L'historique des modifications permet de revenir à un stade antérieur. Il est possible de sauvegarder plusieurs de ces modifications pour comparer.


The Gimp a été créé pour un environnement Linux, mais il existe des versions Windows et Macintosh qui sont téléchargeables gratuitement. Il existe un nombre non négligeable d'internautes qui ont rédigé des tutoriaux pour The Gimp. Il suffit de faire une recherche sur Google et on en trouve des dizaines.

Page de téléchargement de The Gimp pour système d'exploitation OS X.


42 commentaires:

  1. Ha, ouais ! Merci, krn, pour ce luxe de détail, c'est très intéressant, il se peut que je sois amené à adopter The Gimp après la réinitialisation de mon ordinateur.

    Au passage, je voudrais te dire combien suis heureux de te lire et combien ton amitié m'est précieuse.

    Merci krn, merci pour tout ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci, Momo, c'est aussi ce que je ressens. Il n'y a pas de hasard, maintenant, j'en suis convaincue.

    Ne te précipite pas pour réinitialiser ton ordinateur, réfléchis bien. Je te conseille de faire un tour sur ce forum où tu trouveras, à n'en pas douter des réponses plus techniques que les miennes.
    Il se peut que lors des mises à jour, les nouveaux fichiers prennent moins de place que les anciens.
    Je vais continuer mes essais avec the Gimp. Bonne journée Momo.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai téléchargé the gimp au bureau et je viens de refaire un dessin similaire en juste 10 minutes, ça commence à rentrer, comme quoi, j'ai encore assez de mémoire pour caser de nouvelles notions dans mon crâne.

    Une question m'inquiète : vais je désormais trouver des chapeaux assez grands ?
    :-D

    RépondreSupprimer
  4. Momo, J'ai trouvé cette vidéo sur l'installation de "the gimp".
    Elle me semble assez claire.

    RépondreSupprimer
  5. Il ne s'agit pas de la même version que la mienne, mais on s'y retrouve.

    Je ne sais pas à quoi sont dues les difficultés qu'il a soulevé à la fin. Je pencherais à première vue pour un problème d'applications multitâches, mais ne connaissant pas le système, je ne peux pas vraiment me prononcer.

    Je te conseille de vérifier d'abord que X11 est installé et d'aller télécharger the gimp à partir du lien que je t'ai fourni sur 01direct car je suppose qu'il te seras plus simple de l'avoir en français.

    RépondreSupprimer
  6. Sorry, c'était "sera", bien sur. J'ai relu trop tard. La souris Lucky Luke (qui clique plus vite que son ombre) avait déjà cliqué.

    RépondreSupprimer
  7. Merci krn pour toutes ces informations qui me sont très précieuses.

    Je ne comprends pas pourquoi je ne reçois plus tes commentaires sur ma boîte email.

    RépondreSupprimer
  8. Hélas, non.

    Je vais continuer à m'entêter, jusqu'à ce que je trouve l'erreur.

    RépondreSupprimer
  9. L'erreur vient de Blogger, Momo, ça m'arrive aussi.

    RépondreSupprimer
  10. Ha bon, et c'est quoi le remède ?

    RépondreSupprimer
  11. Je ne vais plus pouvoir lire le mot test sans éclater de rire.

    RépondreSupprimer
  12. Vérifie que l'adresse "noreply-comment@blogger.com" ne s'est retrouvée dans les adresses automatiquement bloquées par ta messagerie.
    Il se peut que le nombre des messages ait généré une alerte de spam.

    RépondreSupprimer
  13. Il faudra m'expliquer pas à pas, car je ne vois rien qui ressemble à ce que tu m'explique. Aaarg !

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas vraiment expliqué.

    Dans une messagerie, il y a une liste noire, une liste d'addresses dont les messages ne sont pas acceptés.

    Si l'adresse qui envoie les suivis de commentaires fait partie de cette liste noire, les suivis de commentaires n'arrivent plus dans la boite de réception car ils sont bloqués par le serveur.

    Il faut aller dans la messagerie qui reçoit les suivis habituellements et consulter la liste noire.

    RépondreSupprimer
  15. Extrait du manuel de l'utilisateur :

    La boîte à outils : C'est le cœur du GIMP. Dans sa partie haute, elle contient une brochette d'icônes servant à sélectionner les outils, etc...

    Les options des outils : Ancrée sous la Boîte à outils se trouve la fenêtre des options des outils, elle affiche les options de l'outil sélectionné.

    An image window: Each image open in GIMP is displayed in a separate window. A lot of images can be open at the same time, only limited by the system resources. Before you can do anything useful in GIMP, you need to have at least one image window open. The image window holds the Menu of the main commands of GIMP (File, Edit, Select...), which you can also get by right-clicking on the window.

    Le groupe de fenêtres Calques, Canaux, Chemins : avec l'onglet Calques activé. Il montre la structure des calques de l'image active et permet de les manipuler de diverses manières. Il est possible de travailler sans lui, mais même les utilisateurs peu avancés trouvent indispensable de l'avoir en permanence à portée de main.

    Le groupe de fenêtres Brosses, Motifs, Dégradés :, avec l'onglet « Brosses » activé.

    This is a minimal setup. There are over a dozen other types of dialogs used by GIMP for various purposes, but users typically open them when they need them and close them when they are done. Knowledgeable users generally keep the Toolbox (with Tool Options) and Layers dialog around at all times. The Toolbox is essential to many GIMP operations; in fact, if you close it, GIMP will exit after confirming that that is actually what you want to do. The Tool Options section is actually a separate dialog, shown docked to the Main Toolbox in the screenshot. Knowledgeable users almost always have it set up this way: it is very difficult to use tools effectively without being able to see how their options are set. The Layers dialog comes into play whenever you work with an image that has multiple layers: once you advance beyond the very most basic stages of GIMP expertise, this means almost always. And of course it helps to display the images you're editing on the screen; if you close the image window before saving your work, GIMP will ask you whether you want to close the file.

    Je sens que ça ne va pas être facile.

    RépondreSupprimer
  16. T'as esayé le logiciel UBU ? Y a 2 versions : Pére UBU pour les hommes et Mére UBU pour les femmes . Dans les deux cas on est décérébré .

    RépondreSupprimer
  17. Merci krn.

    Pour ma part, la dernière phrase dit tout.

    RépondreSupprimer
  18. Attention Momo, je n'ai pas dit que c'était impossible.
    je suis allée ce matin prendre une leçon de "calques" chez mon photographe préféré.

    Je compte écrire un mode d'emploi clair sous forme de fiches pratiques sur ce logiciel dont je découvre de nouvelles possibilités chaque jour.

    RépondreSupprimer
  19. Patton, j'ai essayé UHU, et je m'y colle.

    RépondreSupprimer
  20. Pour satisfaire mon esprit poétique, je pourrais écrire le mode d'emploi en alexandrins...

    RépondreSupprimer
  21. Heureuse idée, l'alexandrin.

    RépondreSupprimer
  22. Faut il qu'incessament , ici l'on vous dérange !
    Que d'une étude abstraite par quelque bruit étrange ,
    Votre esprit soit troublé , et ne puisse achever les longs développements d'un beau raisonnement !

    RépondreSupprimer
  23. Pour une fois, tu as su trouver les bons mots, mon cousin.

    RépondreSupprimer
  24. Hello krn,

    J'essaye de telecharger the Gimp depuis le lien que tu nous as mis, mais je tombe sur ça : Page Not Found.

    C'est frustrant, il existe vraiment un logiciel Gimp pour Mac OSX ?

    RépondreSupprimer
  25. Oui, Momo, il existe. Je te cherche un nouveau lien, il se peut qu'il y ait eu des mises à jour sur la page.

    RépondreSupprimer
  26. Il y a quelque chose de bizarre, je tombe sur la même page, et elle fonctionne.

    RépondreSupprimer
  27. he ben, rebelote, c'est toujours la même chose, je clique sur "télécharger" et... Page Not Found, alors je clique sur "Si le téléchargement ne démarre pas automatiquement, veuillez cliquez ici", même chose : page not found.

    J'ai commandé "Adobe creative suite 4", au prix étudiant, mais ça arrive dans un mois ou deux, entre et j'ai besoin d'un logiciel pour traiter des images d'urgence.

    Si j'arrivais à utiliser et à aimer The Gimp, je crois que je serais assez fier.

    Les données techniques de mon logiciel d'exploitation (système) : Mac OS X Version 10.5.8

    RépondreSupprimer
  28. C'est bon, j'y suis parvenu via ce site :
    http://gimp.lisanet.de/Website/Download.html

    Encore une fois, merci pour ton aide, krn.

    C'est assez excitant, et je vais commencer à prendre des cours ici même dès demain.

    Le proverbe a raison : No ay nada mal que por bien no venga (ou truc dans le genre : À malheur il y a quelque chose de bon). Et pour cause ; je n'aurais jamais tenté cette aventure sans la problème d'ordinateur et toutes les mésaventures techniques rencontrées ces dernières semaines.

    Bec

    RépondreSupprimer
  29. Merci à toi, Momo, j'avais laissé de côté dans mon blog ce logiciel plein de ressources. Je n'ai d'ailleurs pas fini de découvrir moi-même ses nombreuses possibilités.
    Bon apprentissage.

    RépondreSupprimer
  30. Merci, j'ai idée que ton introduction se veut particulièrement conviviale et claire.

    Du coup, je regrette d'avoir commandé l'autre logiciel payant (avec un acompte de 100 francs), je suppose qu'il doit y avoir des équivalents de toutes sortes, tel que Word que j'utilise régulièrement.

    Quoiqu'il en soit, pour peu qu'il soit fiable et opérationnel, l'idée de travailler sur un logiciel libre me procure un sentiment de grande souveraineté et de fierté.

    Bec

    RépondreSupprimer
  31. Je m'amuse de trouver en tête de ce dialogue ceci : "... il se peut que je sois amené à adopter The Gimp après la réinitialisation de mon ordinateur".

    RépondreSupprimer
  32. En tous cas, avec Gimp je vais pouvoir recommencer à travailler sérieusement, à tout le moins en attendant le logiciel payant (Beuuuuu).

    RépondreSupprimer

D'avance, merci de vos réactions.