vendredi 2 mars 2012

Russie : nous ne resterons pas muets.

Parce qu'il me semble que parmi tous les combats, celui-ci est particulièrement important, regardez et décidez de ce que vous allez faire.




29 février 2012, les parlementaires de Saint-Pétersbourg ont adopté une loi "anti-propagande" qui imposerait des amendes allant jusqu'à 16 700 dollars (12 500 euros) pour le simple fait de parler, écrire ou débattre de l'homosexualité.

Mais tout n'est pas encore joué et le Gouverneur de la ville a 14 jours pour rejeter la loi, nous donnant juste assez de temps pour pousser la pression à son maximum. Si chacun d'entre nous prend un instant pour partager cette vidéo, le Gouverneur de Saint-Pétersbourg comprendra les graves conséquences que cette loi pourrait avoir sur la réputation mondiale de sa ville, la première destination des touristes internationaux en Russie.

Nous avons moins d'une semaine pour agir : dites dès maintenant au Gouverneur de Saint-Pétersbourg qu'une ville qui réduit au silence artistes, musiciens, écrivains et citoyens ordinaires n'est pas une ville que vous voudrez visiter.

Les conservateurs à Saint-Pétersbourg, avec cette loi "anti-propagande gay", pensent que la Russie peut faire fi de l’opinion publique internationale. En même temps, la Russie vient d'annoncer un investissement de plus de 8 milliards d'euros pour améliorer sa réputation internationale et attirer encore plus de touristes du monde entier. Saint-Pétersbourg, la "fenêtre occidentale" de la Russie est la clef de voute de cette stratégie ... une stratégie incompatible avec une loi qui réduit au silence artistes, musiciens, écrivains et citoyens ordinaires qui vivent dans la ville ou la visitent.

Signez la pétition ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

D'avance, merci de vos réactions.