mercredi 29 octobre 2008

Mes aieux



Contrat de mariage établi en 1679 entre Jean Soutirac et Hélène Huet.

37 commentaires:

  1. Dix générations nous séparent.

    Jean, originaire de Saint Julien, près de Comminges, en Haute Garonne, épouse Hélène, fille du tapissier du Roi, résidant à Montargis dans le Loiret.

    RépondreSupprimer
  2. Le notaire ne le dit pas. Le registre paroissial non plus.
    Cependant, on peut deviner que oui, car ils eurent une premier garçon, Pierre, puis une fille qu'ils nommèrent Jeanne.
    Leur troisième enfant naquit bien après les deux autre, et ils l'appelèrent Pierre aussi.

    Jean ne vécut pas très vieux, mais je n'ai pas trouvé trace d'un remariage d'Hélène, ce qui était pourtant monnaie courante à l'époque.
    D'autre part, ils ne vivaient pas dans le besoin. Propriétaire des terres de la Boulinière, près de Montargis, leurs enfants ont été notaire et huissier.

    RépondreSupprimer
  3. Aieux ? Coté Pére ou coté Mére ?

    RépondreSupprimer
  4. Branche maternelle. Tant en Aquitaine que dans le Centre, les registres ont été très bien conservés, tant dans les communes que dans les tribunaux (avant la création des services d'archives)
    La Picardie est la région où il y a le plus de lacunes. L'arrondissement de Péronne n'a conservé aucune archive d'état civil. Ils n'avaient pas envoyé leurs doubles à Amiens, si bien que les faits de guerre ont détruit les deux exemplaires au même endroit.

    RépondreSupprimer
  5. Parfois, les archives existent mais sont restées dans les communes. Il dépend alors du bon vouloir du maire ou des adjoints de communiquer les informations.
    Par exemple, j'attends toujours une réponse de la commune d'Hallu au sujet de l'acte de décès de Marie Appoline DECAIX en 1886, alors que la mairie de Chilly a répondu à toutes mes demandes par retour de courrier.

    RépondreSupprimer
  6. A Chilly , la maire ne peut rien me refuser . C'est grace à moi...

    RépondreSupprimer
  7. Je l'avais méme convaincue d'accepter le 3éme aéroport de Paris ....c'est dire !

    RépondreSupprimer
  8. Tu ne peux pas pousser jusqu'à Hallu ?

    RépondreSupprimer
  9. Comment va ton association : La Betterave Rebelle ?

    RépondreSupprimer
  10. Comme sa présidente, elle végète.

    RépondreSupprimer
  11. Hallu est à 800 métres , ils ne parlent pas le méme dialecte .

    RépondreSupprimer
  12. Oh, à mon avis, après un chtiot canon, la différence ne doit pas être bien grande.

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Krn.
    Ce n'est pas très lisible.

    Quel lien ai-je avec ces personnes ?

    RépondreSupprimer
  14. A priori, aucun, Arianrhod.

    En choisissant ce document parmi des dizaines d'autres, j'ai veillé à ce qu'il ne concerne que moi. Bien que d'autres personnes, évidemment, descendent de ce couple, vu que j'en ai déjà trouvé au moins une.

    RépondreSupprimer
  15. Pourquoi pas des Tesson?
    ça m'aurait intéressé.

    RépondreSupprimer
  16. Associés en 1815 aux " de Bouteille " , à la suite d'une rixe dans un bouge .

    RépondreSupprimer
  17. Arianrhod,

    C'était juste un exemple. Nous sommes ici sous une identité choisie et non avec notre état civil d'origine.

    N'as tu pas changé de pseudo pour évitée d'être reconnue ?

    Il me semble que publier notre généalogie ici serait :
    1. hors sujet.
    2. maladroit.

    La mienne est accessible à tous, car je la partage.

    A qui dois-je envoyer le lien ?
    Inscrivez-vous, c'est gratuit.

    RépondreSupprimer
  18. La mienne est accessible à tous , car je la partage ....! ! ! MODERATION ! !

    RépondreSupprimer
  19. Attention, ce genre de remarques se retourne parfois vers son auteur...

    RépondreSupprimer
  20. J'ai déjà été voir, mais je suis perdue, il y a trop de monde, je ne sais pas où donner de la tête.

    Vous aussi, Patton, vous la partagez?
    Krn a le lien?

    RépondreSupprimer
  21. Non, Patton ne partage rien du tout.
    Stop ! ça va dégénérer.

    RépondreSupprimer
  22. Si si , je la partage .Pourquoi me faire passer pour un ladre , Krn ?

    RépondreSupprimer
  23. C'est plus un Blog , c'est une partouze .On sait plus ou donner de la téte .

    RépondreSupprimer
  24. Krn , rendez vous aux Archives Départementales , dans le cagibi du fond , plein d'araignées .

    RépondreSupprimer
  25. Viens avec ta tenue Halloween de l'Atelier .

    RépondreSupprimer
  26. On voit que tu n'es pas un habitué. On sera 25 serait plus près de la vérité.

    Arianrhod est excusée.

    RépondreSupprimer
  27. Les araignées sont à compter en plus.

    RépondreSupprimer
  28. Ils savaient écrire en ces temps là, belle calligraphie.

    RépondreSupprimer
  29. Momo, vous comprenez tout ce qui est écrit ?
    Si oui, je vous embauche pour traduire.
    Je trouve au contraire que le notaire aurait pu faire un effort, ils sont quand même grassement rémunérés.

    RépondreSupprimer
  30. Je ne parlais pas de la lisibilité, on peut avoir une écriture indéchiffrable et cependant avoir une belle écriture. Après c'est une question pratique.

    Je vous embrasse tendrement, krn.

    RépondreSupprimer
  31. Merci Momo,
    Je vais donc continuer à déchiffrer ces belles écritures illisibles.

    RépondreSupprimer
  32. À mes yeux, il y va de l'écriture comme du dessin.

    J'aime l'écriture - et c'est bien tout ce que j'aime chez eux - des toubibs (mot d'origine arabe je crois, qui sonne trop bien pour définir ces prescripteurs de NéoCitran).

    Krn, je vous embrasse encore tout tendrement.

    RépondreSupprimer
  33. Allez faire vos lapineries ailleurs ! Quelle honte ! Y a des enfants , ici ! ! Lapinus Helveticus Fegaffus ....

    RépondreSupprimer
  34. Patton,
    La bave du crapaud, même venimeuse, n'atteint pas la blanche colombe que je suis.

    RépondreSupprimer

D'avance, merci de vos réactions.